Des services de garde d’enfants universels, abordables et de qualité sont enfin à portée de main grâce à un nouveau plan fédéral, mais les conservateurs de l’Ontario se traînent les pieds et n’ont pas encore adopté le plan fédéral.

Les parents ont besoin de services de garde d’enfants sûrs et de qualité qui répondent aux besoins des familles. Les travailleuses et travailleurs des services de garde ont besoin de bons emplois sécuritaires dans le cadre desquels ils peuvent offrir d’excellents soins. Et les enfants méritent des services de qualité.

Le plan national de garde d’enfants du gouvernement fédéral, présenté dans le budget fédéral de 2021 en avril dernier, prévoit un investissement de quelque 30 milliards de dollars sur 5 ans pour aider à mettre en place un système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.

Les investissements publics en matière de garde d’enfants sont rentables. Les femmes sont en première ligne du marché du travail, mais surtout pendant la pandémie de COVID-19, nous avons vu qu’elles étaient mises à l’écart et reléguées à la maison en raison du manque de services de garde.

Le plan se traduirait par des services de garde d’enfants plus abordables, notamment des places à 10 $ par jour dans des espaces réglementés pour les enfants de moins de 6 ans d’ici 2026, des places supplémentaires dans des centres de qualité sans but lucratif, et des frais pour les espaces réglementés réduits de moitié d’ici la fin de 2022, tout en soutenant les salaires et les conditions de travail des travailleuses et travailleurs des services de garde.

Mais pour que ce plan fonctionne, les provinces doivent l’adopter.

La Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique l’ont déjà adopté, rapprochant les familles de ces provinces de la promesse de services d’apprentissage et de garde d’enfants précoce abordables, accessibles et de qualité.

L’Ontario doit adopter immédiatement le plan de services de garde d’enfants du gouvernement fédéral.

Ajoutez votre voix aujourd’hui et dites à votre député(e) provincial local, au premier ministre Doug Ford et au ministre de l’Éducation de l’Ontario Stephen Lecce que l’Ontario a besoin de services de garde d’enfants universels.


Ressources

Lisez notre document d'information

Lisez notre document d'information d'une page

Contenu partageable - C'est bon pour l'économie

Contenu partageable - Cinq provinces et territoires

Arrière-plan virtuel pour Zoom