Fonds communautaire canadien d’Unifor

Dans le cadre du mandat social plus général d’Unifor, le Fonds communautaire canadien (FCC) soutient des projets visant à améliorer la vie des travailleuses et travailleurs, et des personnes les plus vulnérables au Canada.

Le FCC reçoit son financement de cotisations des employeurs négociées par Unifor au nom des membres. À l’heure actuelle, 28 employeurs partenaires y contribuent et le syndicat s’efforce à augmenter ce nombre dans le cadre du processus continu de négociation collective.

Depuis sa création en 2016, le FCC a donné près de 750 000 dollars à de nombreuses organisations pour aider les collectivités partout au pays.

Lorsque le désastre a frappé, le FCC était là pour venir en aide aux familles dans le besoin et pour contribuer aux efforts de reconstruction. En 2018, le Fonds a donné un total de 125 000 dollars à la Croix-Rouge canadienne pour des fournitures d’urgence et des refuges à la suite des inondations record au Nouveau-Brunswick, lors des feux de forêt en Colombie-Britannique et des tornades destructrices au Québec et en Ontario.

 

L’initiative Toronto Strong Fund a aussi reçu un don de 50 000 dollars pour aider les victimes et survivants de l’attaque misogyne au camion-bélier qui a fauché dix vies et en a blessé plusieurs autres.

En respectant l’objectif du FCC de créer une société égale et équitable, un financement a aussi été offert à l’organisation non-partisane, À voix égales, dédiée à l’élection de plus de femmes à tous les paliers politiques au Canada.  Le don de 30 000 dollars a été versé à l’initiative Héritières du suffrage de l’organisation À voix égales, qui permet à de jeunes femmes leaders de toutes les circonscriptions fédérales de venir à Ottawa pour occuper pendant un moment historique le siège de leur député respectif au Parlement à la Chambre des communes.  

Le FCC a établi un précédent, littéralement, avec un don de 100 000 dollars au projet communautaire Forster Hub Seeding, un programme novateur en agriculture intérieure à Windsor, en Ontario. Les serres, exploitées par des organismes de charité et des ONG, peuvent faire pousser jusqu’à un acre de récoltes dans un espace de seulement 36 pieds carrés en utilisant 98 p. cent moins d’eau et sans pesticides.  Les fermes appartenant à la communauté fournissent des produits frais de croissance durable tout en accordant la priorité aux besoins des gens, des voisins et de la planète.

En appui à l’initiative Vérité et réconciliation, le FCC a noué des partenariats avec Vérité et réconciliation de la communauté de Bobcaygeon, et avec le Centre de l’amitié autochtone micmac de Halifax.

Les cotisations du CN au Fonds communautaire canadien ont été jumelées par Unifor. Au total, un don de 250 000 dollars a été offert à Indspire pour soutenir le programme de bourses d’études et d’excellence à l’intention des étudiants autochtones en 2016, et un don de 250 000 dollars à la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada en 2017.

À ce jour, le plus gros projet du Fonds a été le Centre de formation du Fonds communautaire canadien d’Unifor, construit en coopération avec la Première Nation de Shoal Lake 40. Pendant près de cent ans, la Première Nation a été coupée du territoire principal et n’était accessible que par bateau pendant l’été et par une dangereuse route de glace en hiver. Le Centre d’Unifor dispense une formation aux travailleuses et travailleurs locaux pour le projet de « La route de la liberté », une route de 24 kilomètres qui relie Shoal Lake 40 et l’autoroute transcanadienne. La construction devrait être terminée au printemps 2019.