Vous êtes ici

Unifor réclame des mesures de représailles pour les droits de douane injustes imposés sur l'aluminium

6 aoû 2020 - 0:00

Le 6 août 2020

TORONTO—La réimposition de droits de douane punitifs sur les exportations canadiennes d'aluminium par le ministère américain du Commerce justifie une réaction commerciale rapide et agressive de la part du gouvernement Trudeau, déclare Unifor.

« Une politique conçue pour les exportations russes et chinoises a été appliquée de manière imprudente aux producteurs canadiens, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Le Premier ministre Trudeau doit réagir par des contre-mesures sévères. »

Unifor a prévenu le gouvernement fédéral des menaces américaines sur l'aluminium canadien le mois dernier. Sans aucune preuve directe pour soutenir leur affirmation, l'Association américaine de l’aluminium primaire (APAA) – qui ne représente que deux entreprises d'aluminium – affirme qu'une « hausse » des importations d'aluminium canadien a provoqué l'effondrement des prix de l'aluminium.

En réalité, la part canadienne des importations américaines d'aluminium primaire a diminué. La part canadienne de la consommation intérieure américaine d'aluminium primaire non allié a chuté de près de 50 % en 2010 à 43 % en 2019, tandis que la part des importations étrangères non canadiennes a grimpé en flèche. Selon Unifor, la conjoncture économique mondiale a érodé la capacité américaine de production d'aluminium, et l'augmentation massive des importations russes et chinoises a comblé la différence.

« Les droits de douane sur l'aluminium fabriqué au Canada sont la ‘solution’ de Trump à un problème qui n'existe pas, a déclaré M. Dias. L'administration Trump a fait don de milliards de dollars d'exemptions tarifaires, permettant à des pays comme la Chine d'inonder le marché américain d'aluminium, mais elle a l'audace de dépeindre les travailleuses et travailleurs canadiens comme étant les fautifs. C'est totalement absurde. »

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie, dont 4 000 dans le secteur de l’aluminium au Québec et en Colombie-Britannique. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour organiser une entrevue en personne ou par Skype/Facetime, veuillez contacter le représentant aux communications d’Unifor, Ian Boyko, à ian.boyko@unifor.org ou au 778-903-6549 (cell).