Vous êtes ici

Unifor réclame des ententes de restructuration équitables pour les travailleurs du secteur des pièces d'automobiles touchés par l’arrêt de la production de GM à Oshawa

25 juin 2019 - 0:00

TORONTO – Unifor renforce sa demande d'ententes équitables pour les travailleurs touchés par l'arrêt de la production de véhicules de General Motors à Oshawa alors que le syndicat entame des discussions avec de nombreuses entreprises de pièces et de services d’automobiles.  

« Comme Unifor l'a prévenu, des milliers d'autres travailleurs du secteur des fournisseurs indépendants de pièces d’automobiles risquent maintenant de perdre leur emploi en raison de la fermeture de la chaîne de montage de GM à Oshawa, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Les travailleurs méritent le respect et le soutien au moment où les activités sont restructurées ou liquidées. Unifor est déterminé à conclure des ententes qui abordent des problèmes importants comme la transition vers la retraite, le soutien financier et le soutien à l'adaptation. »

La fabrication de véhicules à l’usine de GM à Oshawa commencera à prendre fin à la fin de septembre et cessera complètement en décembre 2019. Cela entraînera la fermeture de plusieurs fournisseurs de pièces indépendants. On estime à 1 700 le nombre de membres d'Unifor qui risquent de perdre leur emploi en raison d'une fermeture ou d'une restructuration.

« Dans chacun de ces milieux de travail, l'indemnité de départ est une question clé. Les travailleurs confrontés à une perte d'emploi ont besoin d'un pont financier pendant leur transition. C'est pourquoi nous exigeons que toutes ces entreprises prennent les devants et améliorent les indemnités de départ des travailleurs touchés », a déclaré Colin James, président de la section locale 222 d'Unifor.

La majorité des pertes d'emplois se produiront chez CEVA Logistics, Syncreon Supplier Park, Inteva, Oakley, Auto Warehousing, Marek Hospitality, Securitas, Robinson Solutions, Robinson Building Services et Lear Whitby.

Le dimanche 23 juin, les travailleurs de Lear Whitby, membres de la section locale 222 d'Unifor à Oshawa, ont rencontré les dirigeants de la section locale et du syndicat national pour discuter des préoccupations concernant l'admissibilité à la retraite, les indemnités de départ et les avantages pour soins de santé.

« Cette situation est dévastatrice pour les travailleurs d’une entreprise comme Lear Whitby, où la grande majorité d'entre eux sont dans la cinquantaine et comptent au moins 30 ans de service. La fermeture crée un énorme problème, car elle empêche actuellement bon nombre de ces participants d'être admissibles à la retraite en vertu du régime de retraite. Ce problème explique pourquoi nous nous sommes battus si fort pour tenter de convaincre GM de continuer à construire des véhicules à Oshawa, a déclaré M. Dias. À l'autre bout du spectre se trouvent des entreprises comme Oakley et CEVA, où nos membres sont plus jeunes et ont besoin d'avoir accès au financement des centres d'adaptation lorsqu'ils tentent de faire la transition vers de nouveaux emplois. »

Le syndicat est activement engagé dans des négociations avec tous les employeurs concernés et demande aux entreprises d'apporter le soutien nécessaire aux travailleurs de tous les groupes d'âge.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Kathleen O’Keefe, représentante aux communications d’Unifor, à l’adresse kathleen.okeefe@unifor.org  ou au numéro 416-896-3303 (cellulaire).