Vous êtes ici

Unifor mène le combat pour la protection des travailleuses et travailleurs du commerce de détail et l’obtention de primes salariales

Merci aux travailleurs du commerce de détai
23 mar 2020 - 0:00

Le 23 mars, 2020

TORONTO – Unifor exhorte tous les détaillants à verser des primes salariales et à améliorer les protocoles de santé et de sécurité de manière à reconnaître le travail des travailleuses et travailleurs des services de première ligne pendant la pandémie de la COVID-19.

« Nous sommes conscients des risques énormes que prennent les travailleuses et travailleurs et nous les remercions pour leur dévouement en cette période sans précédent, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Unifor continue d’enjoindre les détaillants à reconnaître l'importance de leurs travailleuses et travailleurs de première ligne et à les indemniser équitablement pendant la crise. »

Les efforts du syndicat en faveur d'équipements de protection adéquats, de primes salariales et d'améliorations des prestations de congé de maladie ont eu un effet d'entraînement dans tout le pays. Les membres d'Unifor travaillant pour Rexall ont été les premiers à recevoir des primes salariales et peu après, Unifor a travaillé avec Loblaw et Metro qui ont annoncé des initiatives similaires. Sobeys va annoncer son plan de primes salariales plus tard aujourd’hui. Maintenant, plus de 15 000 travailleuses et travailleurs du commerce de détail représentés par Unifor recevront une prime salariale de 2 dollars et un protocole de santé et de sécurité plus rigoureux pour le personnel de première ligne. Les nouveaux protocoles comprennent des barrières de protection en plexiglas, des mesures de distanciation sociale et un engagement à protéger les salaires et les avantages sociaux pendant les mises à pied.

« La voix des syndicats est cruciale pour garantir la protection des droits des travailleuses et travailleurs pendant la crise de la COVID-19, a déclaré Lana Payne, secrétaire-trésorière d’Unifor. Trop souvent, nous entendons parler d'accidents du travail dus à des employeurs qui font des économies. Aujourd'hui plus que jamais, le risque est trop élevé pour que l'on puisse se reposer sur ses lauriers. »

Unifor encourage tous les employeurs qui choisissent de rester ouverts de faire la même chose et de fournir aux travailleuses et travailleurs des primes salariales et des mesures de santé et de sécurité appropriées. Les travailleuses et travailleurs de première ligne prennent des risques extraordinaires lorsqu'ils fournissent leurs services essentiels afin de servir les Canadiens.

« Tous les employeurs qui choisissent de rester ouverts pendant l'épidémie ont la responsabilité légale de fournir un environnement de travail sûr, a déclaré M. Dias. Les travailleuses et travailleurs du commerce de détail méritent reconnaissance et gratitude pour leur courageux service durant cette pandémie. Les mesures que les employeurs prennent maintenant auront un impact sur ce qui va se passer, et nous surveillons tous la situation. »

Le syndicat a publié une liste de recommandations sur les mesures politiques nécessaires pour assurer la sécurité et le bien-être des travailleuses et travailleurs alors que les licenciements massifs et la menace d'exposition continuent à augmenter. Bien que les programmes gouvernementaux soient un début, le Canada est toujours à la traîne par rapport à de nombreux autres pays en ce qui concerne l'apport de compléments de revenu et l'élaboration d'une réponse économique solide à la COVID-19.

La sécurité est une priorité absolue, en particulier dans les secteurs qui nécessitent une exposition au public. Unifor a publié une séries de fiches d’information décrivant les répercussions sans précédent de la COVID-19 sur les effectifs de secteurs spécifiques.

Unifor a lancé un centre d'information complet sur la pandémie sur le site unifor.org/COVID19 et encourage tous les membres à visiter régulièrement le site pour obtenir des mises à jour.

Pour les demandes des médias, contactez le représentant national aux communications, Paul Whyte, à Paul.Whyte@unifor.orgou au 647-221-9343 (cell).