Médias

Sondage d’Unifor : les journalistes victimes d’un harcèlement croissant

TORONTO – Un sondage mené auprès des journalistes et des travailleuses et travailleurs des médias membres d’Unifor révèle des niveaux élevés de harcèlement en ligne et en personne au travail, et le problème ne fait que s’aggraver.

« Les résultats de ce sondage sont tout simplement dévastateurs, a déclaré Lana Payne, secrétaire-trésorière nationale d’Unifor, elle-même ancienne journaliste.

Unifor lance un site Web pour aider les journalistes victimes de harcèlement

TORONTO – Devant le harcèlement en ligne croissant à l’égard des journalistes et des travailleuses et travailleurs des médias, aggravé par la polarisation politique et l’anonymat des médias sociaux, Unifor lance un nouveau site Web pour aider les journalistes et les travailleuses et travailleurs des médias à obtenir l’aide dont ils ont besoin lorsqu’ils en ont besoin.

Bâtir une communauté en veillant à ce que les services de diffusion en continu cessent de profiter d’une situation privilégiée

Première publication dans le National Post le 17 mai 2022

À chaque fois que je vois de vieux amis, la même chose se produit. Après les accolades et les poignées de main, ou peut-être les coups de coude, nous passons aux choses sérieuses : nous reprenons contact. Nous commençons à rattraper le temps perdu – en racontant les histoires de nos vies depuis la dernière fois que nous nous sommes retrouvés, en partageant des nouvelles de nos familles et les derniers événements au sein de nos communautés.

Journée mondiale de la liberté de la presse

Le journalisme est pris d’assaut, au sens propre comme au sens figuré, ce qui rend aujourd’hui la liberté de la presse plus pertinente et plus importante que jamais.

Lettres de solidarité avec les journalistes ukrainiens

Lyudmyla Perelygina
Présidente
Syndicat des travailleuses et travailleurs culturels d’Ukraine
25, rue Shota Rustaveli, bureau 309
01019 Kiev
Ukraine

Chère Lyudmyla,

Chers collègues et ami(e)s, au nom d’Unifor et du secteur des médias d’Unifor, nous vous écrivons pour exprimer notre soutien, notre solidarité et notre profonde sympathie à nos collègues du Syndicat des travailleuses et travailleurs culturels d’Ukraine et à tous les journalistes en ces temps difficiles.

Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes

Le 2 novembre est la Journée internationale des Nations unies pour mettre fin à l'impunité des crimes commis contre les journalistes.

Au cours des dix dernières années, un journaliste a été tué tous les quatre jours et neufs meurtres sur 10 sur dix sont restés impunis.

Tuer un journaliste est la forme ultime de censure. De nombreux autres journalistes dans le monde sont victimes d'enlèvements, de torture, de violence et de harcèlement.

Unifor s’attaque au harcèlement contre les journalistes

TORONTO – Le harcèlement de plus en plus intense auquel font face les journalistes, en particulier en ligne et visant surtout les femmes et les travailleuses et travailleurs de couleur, est absolument inacceptable, et Unifor met sur pied un projet d’envergure pour s’attaquer à ce problème.

« Unifor condamne ce comportement, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Aucun journaliste ne devrait avoir à faire face à ce genre de harcèlement menaçant, misogyne et raciste qui est devenu si courant. »

Jerry Dias s'engage à lutter pour l'avenir des médias

S'exprimant lors du Conseil des médias d'Unifor mercredi, le président national Jerry Dias a engagé le syndicat à reprendre la lutte pour un secteur des médias stable à la suite des élections fédérales de cette semaine.

« J'ai déjà téléphoné au bureau du Premier ministre, a déclaré M. Dias à l'assemblée en ligne. Nous allons continuer à nous battre pour l'avenir de votre industrie. »