Vous êtes ici

Search

RESET

Unifor encourage des initiatives locales pour mettre fin à l’homophobie et à la transphobie dans le monde entier

À l’occasion de de la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie du 17 mai 2019, Unifor encourage les membres à renforcer leurs liens avec les membres queers et transgenres et à appuyer le militantisme sur la fierté dans le monde entier.

Que ce soit ici au Canada ou encore dans le reste du monde, les membres de la communauté LGBTQ servent de plus en plus de boucs émissaires et sont la cible de gouvernements et de candidats politiques corrompus et tyranniques.

Bien que les droits en matière d’orientation sexuelle et de diversité de genre continuent d’évoluer, le travail est loin d’être fini.

En date de mars 2019, 70 États membres des Nations Unies, ou 35 % de tous les membres, disposaient encore de lois criminalisant les relations lesbiennes, gaies ou bisexuelles consensuelles. Les membres de la communauté queer et transgenre du monde entier sont victimes d’homophobie et de transphobie cautionnées par l’État.

Là où l’homophobie et la transphobie sont cautionnées par l’État, la violence sociale et politique s’ensuit.

Dans un monde qui ne parvient pas à traiter de la crise croissante des réfugiés, les réfugiés de la communauté LGBTQ sont de plus en plus victimes de violence et de discrimination lorsqu’ils tentent de trouver refuge.

La vie de ces réfugiés est menacée lorsqu’ils demandent l’asile dans des pays où l’homophobie est cautionnée par l’État et ont souvent de la difficulté à « prouver » leur identité de genre ou orientation sexuelle en cas de discrimination s’ils ont été forcés de se cacher par le passé.

Unifor lutte contre toute forme d’oppression et de discrimination qui cherche à diviser les travailleuses et travailleurs et à renforcer les structures de pouvoir qui limitent la capacité de ces travailleurs de s’unir, autant à l’échelle nationale qu’internationale.

Les réactions hostiles croissantes contre les membres de la communauté LGBTQ sont profondément troublantes et nécessitent que tous les membres manifestent leur appui envers la communauté queer et transgenre mondiale.

Faites de votre milieu de travail un endroit plus sûr pour vos collègues de la communauté LGBTQ. Apposez l’affiche de cette Journée internationale pendant toute l’année.

Pour agir en vue de répondre à la crise croissante à laquelle sont confrontés les réfugiés LGBTQ, communiquez avec des organismes comme Rainbow Railroad. (en anglais seulement)

Téléchargez l'affiche

Document

Nouvelles

Unifor célèbre le Mois du patrimoine asiatique et sud-asiatique 2019

La ruée vers l'or en Colombie-Britannique a alimenté la première grande vague d'immigrants chinois il y a plus de 150 ans et d'autres personnes de tout le continent asiatique ont suivi. Depuis, les Canadiens d'origine asiatique ont joué un rôle important dans le développement de notre pays en enrichissant sa diversité, son économie et sa culture.

En mai, Unifor célèbre leurs contributions, alors que nous mettons en vedette des membres de ces communautés et soulignons leur militantisme.  

Le Mois du patrimoine asiatique et sud-asiatique vise à combattre le racisme et la discrimination. Malheureusement, le traitement réservé par le gouvernement canadien aux premiers immigrants dans notre histoire est honteux.

En réponse au sentiment anti-immigration en 1885, le Parlement fédéral a adopté la Loi sur l'immigration chinoise, aussi connue sous le nom de taxe d'entrée. Tous les Chinois entrant au Canada devaient payer des frais de 50 dollars. En 1903, ces frais ont grimpé à 500 dollars.

À la veille de la Première Guerre mondiale, en mai 1914, le paquebot Komagatu Maru est arrivé à Vancouver avec des passagers de l'Inde. Il s'est vu refuser l'amarrage en vertu du règlement sur le voyage direct et continu de la Loi sur l'immigration du Canada, une loi utilisée pour dissuader les immigrants d'Asie. Après deux mois passés à bord dans des conditions sordides, la plupart des passagers ont été contraints de retourner en Inde, où 19 sont morts dans un affrontement avec la police.

Peu après le début de la participation du Japon à la Seconde Guerre mondiale, les Canadiens d'origine japonaise ont été expulsés de force de leurs foyers sur la côte ouest. Ils ont été placés dans des camps, en dépit de très peu de preuves démontrant qu'ils représentaient une menace pour la sécurité.

Aujourd'hui, les Canadiens d'origine asiatique constituent le groupe de minorités visibles le plus important et celui qui connaît la croissance la plus rapide au Canada, avec 17,7 % de la population. Bon nombre d'entre eux ont surmonté de grandes difficultés pour vivre ici et des générations de travail acharné ont transformé les collectivités et contribué à la prospérité du Canada.

En tant que syndicat pour tous, Unifor s'engage à promouvoir l'égalité, la diversité et l'inclusion et à éliminer les obstacles et les stéréotypes. Pour lutter contre le racisme, Unifor a récemment organisé des tables rondes à l'échelle nationale où les participants ont pu apprendre des stratégies pour lutter contre la discrimination en milieu de travail et dans les communautés.

Facebook partageable

Twitter partageable

Document

Nouvelles

Calendrier de l’équité 2019

Document

Pages