Vous êtes ici

Search

RESET

Déclaration d’Unifor à l’occasion de la Journée du souvenir trans

Unifor s'unit au mouvement croissant dans le monde entier qui reconnaît le 20 novembre comme la Journée du souvenir trans. Le 20 novembre est un jour de deuil et notre syndicat s'unit pour reconnaître ceux dont la vie – en grande majorité des femmes trans noires – a été prise à cause de la violence contre les personnes trans.

Nous pleurons les vies perdues et nous nous tenons aux côtés des membres trans et de leurs familles qui cherchent à vivre dans la dignité, la sécurité et la liberté dont nous avons tous besoin et que nous méritons.

Les droits des trans sont des droits de la personne. Personne ne devrait faire l'objet de discrimination, d'intimidation ou de violence en raison de son expression ou de son identité de genre.

La Journée du souvenir trans a été lancée en 1999 par Gwendolyn Ann Smith, militante des droits des personnes trans, pour honorer la mémoire de Rita Hester, une femme trans tuée en 1998.

« La Journée du souvenir trans vise à mettre en lumière les pertes que nous subissons en raison du sectarisme et de la violence contre les personnes trans. Je connais bien la nécessité de lutter pour nos droits, et le droit d'exister est tout simplement le premier de ces droits. Alors que tant de gens cherchent à effacer les personnes trans – parfois de la manière la plus brutale possible – il est d'une importance vitale que l'on se souvienne des personnes que nous avons perdues et que nous continuions à nous battre pour la justice. »

- Fondatrice de la Journée du souvenir trans, Gwendolyn Ann Smith

Unifor encourage ses membres à prévoir une minute de silence lors de leur prochain événement ou assemblée syndicale en ligne en mémoire des personnes trans assassinées.

Prenez le temps de faire une pause et de reconnaître les personnes qui ont subi cette violence, et engagez-vous à continuer à travailler contre la transphobie en tant que militante et militant syndical.

Les membres peuvent également soutenir les personnes trans sur le lieu de travail et à la table des négociations en négociant des toilettes non genrées, des EPI et des uniformes inclusifs des genres, des prestations médicales étendues, y compris des soins de santé mentale, et d'autres priorités de négociation dans le programme de négociation collective d’Unifor 2019.

Unifor invite tous les membres trans et non-binaires à s'impliquer dans leurs sections locales et leur syndicat. Contactez Sarah McCue, chargée de liaison avec les membres LGBTQ à pride@unifor.org.

Téléchargez shares

Téléchargez l’affiche

 



 

Document

Nouvelles

Note de service sur les moyens de combattre la fatigue de compassion

Document

Pages