Vous êtes ici

Search

RESET

Déclaration d’Unifor à l’occasion de la Journée du souvenir trans

Le 20 novembre chaque année, la Journée du souvenir trans (JST) honore la mémoire des transgenres et des personnes de sexe différent dont les vies ont été perdues dans des actes de violence contre les transgenres.

Cette année, il s'agit de la 20e édition annuelle de la JST. Gwendolyn Ann Smith a fondé cette première journée de commémoration pour honorer la mémoire de Rita Hester, une femme transgenre et éducatrice locale qui a été tuée en 1998. Bien que nous commémorions l'héritage des personnes transgenres et de sexe différent, il est important de reconnaître la résilience de la communauté face au harcèlement et à la violence.

L'expérience de la violence et de la persécution contre les personnes transgenres est universelle, et depuis cette première vigile, la reconnaissance de la JST s'est répandue dans les villes et les collectivités partout dans le monde. 

Transgender Europe, un réseau d'organisations luttant contre la discrimination transgenre par le plaidoyer et le développement de lacommunauté, a recensé 331 personnes transgenres qui ont été assassinées au cours des 12 derniers mois seulement. La violence contre les personnes transgenres est un crime haineux qui touche de façon disproportionnée les personnes de couleur et les femmes transgenres de couleur. Les migrants représentent un nombre élevé de meurtres signalés en Europe, et parmi les meurtres signalés dans le monde, 61 pour cent étaient des travailleurs du sexe.

Unifor encourage tous ses membres à bâtir des communautés, des lieux de travail et des sections locales plus sécuritaires pour les membres transgenres.

Le travail pour mettre fin à la violence contre les personnes transgenres et de genre divers commence au pays en soutenant les organisations transgenres et LGBTQ locales, en participant à des marches locales et à des vigiles aux chandelles, et en se renseignant sur les problèmes omniprésents vécus par les personnes transgenres et de genre divers. La Journée du souvenir trans nous montre qu'il y a beaucoup de travail à faire pour mettre fin à la violence contre les personnes transgenres.

Pour s'assurer que les membres transgenres reçoivent le soutien dont ils peuvent avoir besoin, les sections locales peuvent négocier une couverture complète pour les procédures médicales pouvant être nécessaires, y compris l'hormonothérapie, la chirurgie d'affirmation du genre, les perruques, les cours de voix et le counseling.

Alors que la crise mondiale des réfugiés prend de l'ampleur, les réfugiés transgenres et non binaires sont confrontés à une discrimination accrue en raison de leur identité de genre.

Les sections locales d'Unifor sont encouragées à soutenir les organismes qui fournissent des services aux réfugiés LGBTQ, par des dons monétaires, du bénévolat et d'autres formes d'engagement communautaire.

Les communautés sûres et solidaires que nous cherchons à créer ne se construiront que si les travailleuses et travailleurs s'unissent. Tous les travailleurs et travailleuses doivent être solidaires en cette Journée du souvenir trans.

Document

Nouvelles

Pages