Vous êtes ici

Search

RESET

Mémoire dans le cadre des consultations budgétaires 2021 de l’Ontario

Unifor est heureux de présenter ses observations sur le budget provincial de 2021. Nous continuons à recommander une double stratégie pour protéger les Ontariennes et Ontariens, et bâtir une meilleure économie – le budget 2020 a fait quelques petits gains mais a largement raté la cible. Nos membres et tous les Ontariens et Ontariennes méritent mieux.

Protéger les Ontariennes et Ontariens  

La province de l’Ontario est bien engagée dans la deuxième vague de la pandémie de coronavirus, les cas continuant à augmenter malgré les restrictions accrues dans une grande partie de la province. Même après dix mois de protocoles de pandémie, de nombreux travailleurs et travailleuses continuent d'être laissés sans protection, les résidents et les travailleuses et travailleurs des établissements de soins de longue durée sont confrontés à une crise aiguë et les travailleuses et travailleurs mis à pied se retrouvent sans assurance-santé financée par l'employeur. Il est impératif que le gouvernement de l'Ontario corrige cette situation. Unifor recommande ce qui suit:

  • Assurer un déploiement rapide et équitable des vaccins en mettant l'accent sur tous les travailleurs et travailleuses de première ligne et les résidents des établissements de soins de longue durée.
  • Garantir l'accès à des congés de maladie payés:
    • Instituer un minimum de 7 jours de congé de maladie payés pour tous les travailleurs et travailleuses en Ontario, et 14 en cas de crise de santé publique.
  • Corriger le système des soins de longue durée:
    • Augmenter immédiatement le financement pour atteindre la norme minimale de 4 heures de soins directs par jour, par opposition au plan actuel qui prévoit une phase d'introduction de 4 ans ; accélérer immédiatement la formation des préposés aux services de soutien à la personne;
    • Supprimer progressivement les foyers de soins de longue durée à but lucratif et passer à des foyers communautaires, publics ou à but non lucratif;
    • Étendre la prime salariale liée à la COVID-19 à tous les travailleurs et travailleuses de la santé de première ligne et aux lieux de travail tels que les maisons de retraite.
  • Investir dans les soins de santé et les hôpitaux:
    • Rendre permanent les 4 milliards de dollars supplémentaires investis dans le secteur des soins de santé en réponse à la COVID-19, comme une étape dans le rétablissement du financement qui a été coupé plus tôt dans le mandat de ce gouvernement;
    • Mettre en place un programme universel d'assurance-médicaments en partenariat avec le gouvernement fédéral, comme il s'est engagé à le faire dans le discours du Trône – nos membres qui ont perdu la couverture de leurs soins de santé parrainés par leur employeur, y compris dans les secteurs les plus durement touchés comme l'hôtellerie, le jeu et l'aviation, ont besoin d'une assurance-médicaments dès maintenant.
  • Protéger le personnel des services de garde et de l'éducation, les élèves et les enfants:
    • Fournir un financement gouvernemental permanent supplémentaire pour soutenir l'embauche et la fidélisation des chauffeurs d’autobus scolaires, augmenter le nombre d’autobus et d'itinéraires, et accroître les ressources telles que les moniteurs adultes pour les autobus scolaires rémunérés pour aider les chauffeurs qui transportent de jeunes enfants ou des élèves ayant des besoins supplémentaires;
    • Introduire des limites plus strictes pour le nombre de passagers des autobus scolaires et fournir un financement pour des services professionnels externes de désinfection des autobus scolaires.

Bâtir une meilleure économie pour l’Ontario

Le coronavirus a mis en évidence certains dysfonctionnements de l'économie ontarienne qui doivent être corrigés, notamment le fait que les travailleuses et travailleurs à bas salaires sont sous-évalués et sous-payés; qu'un secteur manufacturier fort est une composante essentielle d'une réponse rapide à la crise; et que les femmes et les jeunes parents ont besoin d'un système de garde d'enfants abordable et accessible afin de retourner au travail et de maintenir l'économie ontarienne en mouvement. Il est impératif de tenir compte de ces leçons. Unifor recommande au gouvernement:

  • Veiller à ce que les travailleuses et travailleurs des services essentiels soient rémunérés en fonction de la valeur qu'ils apportent à la société:
    • Augmenter le salaire minimum à 60 % du salaire médian pour les travailleuses et travailleurs à temps plein. Sur la base de ce point de référence, le salaire minimum de l'Ontario pour 2020 serait de 15,86 dollars;
    • Fournir un financement supplémentaire pour augmenter les salaires des travailleuses et travailleurs à bas salaire du secteur public élargi, y compris le personnel des services de garde d'enfants, des services sociaux, des soins de santé et du secteur de l'éducation.
  • Investir dans le secteur manufacturier de l'Ontario:
    • Engager le tiers du financement pour l'achat de véhicules de transport en commun approuvés par la TTC et le Conseil municipal de Toronto plus tôt cette année, y compris des tramways et des métros fabriqués à Thunder Bay, et des autobus électriques fabriqués au Canada;
    • Collaborer avec le gouvernement fédéral et les municipalités dans le cadre d'une stratégie de développement automobile globale et ciblée qui facilite les investissements de grande valeur dans les programmes de produits et de pièces de véhicules à émissions zéro (VEZ), ainsi que dans les programmes de véhicules et de groupes motopropulseurs à moteur à combustion interne.  L'Ontario doit continuer à investir dans l'infrastructure des VE et dans les mesures incitatives pour les consommateurs.
  • Construire des infrastructures essentielles, physiques et sociales, en mettant l'accent sur la durabilité environnementale:
    • Mettre en place un programme universel de services de garde d'enfants en partenariat avec le gouvernement fédéral, comme il s'y est engagé dans le discours du Trône; continuer à offrir des services de garde d'enfants d'urgence aux travailleuses et travailleurs de première ligne et élargir la liste d’admissibilité;
    • Assurer un financement provincial adéquat et permanent pour maintenir et développer des services et des infrastructures de transport public de haute qualité et abordables; interdire l'utilisation de fonds publics pour réduire et éliminer les voies de transport municipal et les remplacer par des services privés de microtransport (p. ex. Uber, Lyft) ;
    • Investir dans la construction de logements locatifs plus abordables, mettre en place des mesures de protection plus importantes pour les personnes menacées d'expulsion et rétablir le contrôle des loyers dans les nouveaux bâtiments.

Les recommandations ci-dessus constituent une partie importante du plan de relance économique d'Unifor intitulé « Feuille de route d'Unifor pour une relance économique équitable, inclusive et résiliente ». Le document complet peut être consulté à l'adresse suivante https://rebatirenmieux.unifor.org .

Document

Nouvelles

C’est un coup de pied aux Albertains alors qu’ils sont déjà à terre

Document

Le projet de loi 47 et les prestations pour les travailleuses et travailleurs accidentés

Document

Un accident ne devrait pas entraîner un licenciement

Document

Pages