Unifor lutte pour SaskTel

Des membres d’Unifor travaillent pour SaskTel dans toute la province, offrant une prestation de classe mondiale à l’un des services publics les plus importants au Canada.

Page Components

Scott Moe est en train de détruire SaskTel à petit feu

Le gouvernement de Scott Moe est en train de miner les bons emplois et le bon service à la clientèle à SaskTel avec une sous-traitance à l’externe sans précédent.

Au cours des dernières années, on estime que près de 2 000 emplois de SaskTel ont été sous-traités à des entreprises de l’extérieur de la province ou à des compagnies établies à l’étranger.

Le gouvernement prétend qu’« il n’y a pas eu de licenciements » parce que la plupart de la sous-traitance s’est faite par attrition (départs à la retraite) – lorsqu’une travailleuse syndiquée ou un travailleur syndiqué de SaskTel prend sa retraite ou accepte un emploi ailleurs, cet emploi est sous-traité à des entreprises offrant des salaires et une formation inférieurs aux normes. 

S’il ne s’agit pas techniquement d’un licenciement, c’est un emploi perdu en Saskatchewan et c’est une privatisation. Nous devons protéger les bons emplois syndiqués dans cette province.

La sous-traitance à l’externe est une privatisation 

Scott Moe sait que la vente de SaskTel à l’une de ses riches compagnies donatrices n’est pas une option pour les électrices et électeurs de la Saskatchewan. 

À l’inverse, il remet des millions de dollars de contrats à la pièce à des entreprises privées dans le cadre de contrats plus petits au fil du temps. 

Il s’agit tout de même d’une privatisation qui nuit aux clientes et clients, ainsi qu’aux travailleuses et travailleurs de SaskTel.

Lorsque le travail est sous-traité à l’externe, il est vendu au soumissionnaire le plus bas. Dans la course au soumissionnaire le plus bas, ces compagnies rognent sur tout, de la formation à la charge de travail. 

Le service à la clientèle en pâtit

« On a le service que l’on paie »

Lorsque les clientes et clients sont obligés de traiter avec des entrepreneurs à bas prix, le service en pâtit. 

Les clientes et clients de SaskTel méritent des professionnels formés qui connaissent nos produits et nos plans. Vous ne méritez pas le « McService » de travailleuses et travailleurs surchargés de travail, insuffisamment formés et qui ne connaissent pas notre fournisseur public unique de services de télécommunications. 

Vous pouvez vous défendre

Nous sommes en train de mettre sur pied une campagne pour négocier une clause anti-sous-traitance à l’externe plus forte dans la convention collective, mais nous avons besoin de votre aide.

Nous organiserons des actions sur le lieu de travail au cours des prochains mois. Pour toutes les autres personnes qui soutiennent des compagnies d’État publiques fortes et de bons emplois syndiqués en Saskatchewan (ou si vous êtes une cliente ou un client de SaskTel qui désire améliorer le service à la clientèle), nous partagerons des graphiques, des recherches et d’autres renseignements en vue de contribuer à faire passer le message sur les raisons pour lesquelles SaskTel doit être renforcée pour aujourd’hui et les années à venir.