Vous êtes ici

Qu’est-ce que le « New Deal vert »?

Il y a eu beaucoup de discussions récemment sur le « New Deal vert » ou pacte vert. De quoi s'agit-il et quel est le point de vue des syndicats?

L'accord tire son titre du « New Deal » historique introduit dans les années 1930 par le président américain Franklin Roosevelt et qui a contribué à sortir le pays de la Grande Dépression en investissant dans de vastes projets de travaux publics, des programmes d'emploi et des procédures de contrôle financier.

Le « New Deal vert » a été présenté par certains démocrates américains, y compris la députée démocrate de New York Alexandria Ocasio-Cortez, et réclame un transfert des emplois et de l'économie des combustibles fossiles aux énergies et infrastructures renouvelables.

Comme l'idée a rapidement franchi la frontière canadienne et a reçu l'appui des organisations non gouvernementales de l'environnement, les syndicats ont demandé plus de consultations et une enquête plus approfondie sur la façon dont les travailleuses et travailleurs pourraient être touchés.

Le Service national de santé, sécurité et environnement d'Unifor a participé activement à des discussions pour s'assurer qu'un processus de « transition juste » soit un élément central de toute version canadienne d'un nouveau pacte vert.

Au cours des discussions initiales avec des organismes partenaires comme le réseau Bleu Vert Canada et le Réseau pour une économie verte, nous avons clairement indiqué que les premières discussions au sujet d'un nouveau pacte vert pour le Canada doivent être menées à partir de la base, en mettant l'accent sur une « transition juste ».

Nous nous sommes mis d'accord sur le fait que tous les politiciens et les partis politiques doivent répondre aux exigences de la population quant à un nouveau pacte vert qui repose sur deux principes fondamentaux :  

1. Il doit répondre aux demandes des communautés autochtones et reposer sur des données scientifiques claires en vue de réduire les émissions du Canada.

2. En visant à améliorer le présent et à bâtir un meilleur avenir pour nous tous, le pacte ne doit laisser aucun travailleur derrière. Ainsi, il faut veiller à ce que les solutions soient universelles et d'une grande portée. Cela signifie qu'à mesure que nous transformons nos systèmes de transport en commun, d'énergie, de logement, d'alimentation et d'agriculture, et de services publics, nous créons des emplois dignes pouvant soutenir les familles. Cela signifie qu'aucun nouvel arrivant n'est exploité parce que son statut est précaire, et qu'aucun travailleur du secteur des ressources n'est tenu de sacrifier son salaire et ses avantages durement gagnés lorsqu'il travaille dans de nouvelles industries. Cela signifie que toutes nos collectivités sont en meilleure santé, que nous pouvons renouer des liens et nous sentir à nouveau en sécurité. Cela signifie que toute la société doit répondre à l'appel des jeunes et s'unir avec un plan pour soutenir cette génération et les sept générations qui la suivront. Un nouveau pacte vert doit nous faire progresser tous ensemble.

Nous reconnaissons l'élan et l'enthousiasme que ce nouveau pacte vert apporte aux jeunes d'aujourd'hui et nous voulons encourager ce militantisme et cette énergie. Nous voulons qu'il y ait un engagement axé sur les emplois, comme des assemblées publiques ciblant les emplois, afin d'élaborer des objectifs qui permettront aux travailleuses et travailleurs de progresser de la façon la plus positive qui soit. Restez à l’écoute.

- Ken Bondy, Représentant national