Unifor met fin à la campagne de boycottage des produits Shell au Québec

Partager
Main Image
Image
Members of Unifor Local 121 hold signs reading "Locked-out. Boycott Shell" on a picket line in Quebec.

À la suite d’un règlement intervenu dans le lock-out opposant les membres de la section locale 121 d’Unifor à Shell, le conflit de travail prend fin aujourd’hui mettant aussi un terme à la campagne de boycottage des produits de la pétrolière lancée en avril dernier.

Au nombre des points à souligner :

  • Atteinte des éléments contenus au contrat modèle de l’industrie (Programme national de l’énergie – PNE);
  • Contrat de 4 ans avec des ajustements de salaire rétroactivement à 2019;
  • Retrait des demandes de concessions de l’employeur notamment sur la sous-traitance et les changements technologiques;
  • Retour de 12 membres sur 17; les départs sont assortis de primes généreuses.
  • Rappelons que le lock-out a été déclenché le 27 novembre 2020, suivi d’un appel au boycottage des produits Shell en avril dernier.

« Je tiens à remercier les sections locales d’Unifor du Québec et de l’ensemble du Canada pour leur appui. Je veux aussi remercier tous les affiliés de la FTQ ainsi que notre centrale syndicale pour leur soutien inconditionnel dans ce dossier. Sans cette solidarité, rien n’aurait été possible », a tenu à exprimer Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor.

Le retour au travail est prévu à compter du 16 août.