Les travailleuses et travailleurs de Loomis planifient des votes de grève après le début des négociations

Main Image
Image
Les membres du comité de négociation dans une photo de groupe avec le poing dans les airs
Partager

TORONTO—L’impasse à la table de négociation pourrait bien conduire à des votes de grève dans tous les sites de Loomis Express au Canada représentés par Unifor. Loomis Express est la propriété de TransForce International (TSE:TFI).

« TransForce a instauré un climat d’instabilité pour les travailleuses et les travailleurs en recourant massivement à la sous-traitance, a déclaré Lana Payne, secrétaire-trésorière nationale d’Unifor. La question se règlera à la table des négociations ou sur la ligne de piquetage — tout dépend de l’employeur. »

Le comité national de négociation d’Unifor a rencontré les représentants de Loomis plus tôt ce mois-ci pour négocier une nouvelle convention visant à renforcer les dispositions entourant la portée du travail. Unifor estime que TransForce compromet de bons emplois en redistribuant le travail à ses diverses filiales.

Les comités d’Unifor fixeront le 31 août 2022 comme date limite avant le déclenchement de la grève. Si aucune entente ne peut être négociée avant cette date, les membres d’Unifor entameront un mouvement de grève légale. Une éventuelle grève aurait des répercussions sur tous les clients de Loomis dans huit provinces et pourrait affecter les autres filiales de Transforce, notamment Canpar Express, ICS Courier, TForce Final Mile et TForce Integrated Solutions.

« Transforce attribue délibérément le travail de façon si diluée que les travailleurs à temps plein se retrouvent avec des horaires à temps partiel, » a déclaré Mario Santos, représentant national et négociateur principal d’Unifor. « Nous avons l’intention de régler ce problème par l’adoption de dispositions renforcées qui protégeront le droit de nos membres à gagner leur vie décemment. » 

Unifor représente 1 600 travailleuses et travailleurs de Loomis Express, dont les chauffeurs horaires, les propriétaires-exploitants, le personnel des centres d’appels, le personnel de bureau et les travailleuses et travailleurs d’entrepôt. Les travailleuses et travailleurs de Loomis sont couverts par une convention collective nationale assortie d’avenants provinciaux. 

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleuses et travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et travailleuses et leurs droits. Il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.
 

Media Contact

Ian Boyko

Représentant national aux communications - Région de l'Ouest
Email