Les travailleuses et travailleurs de la santé de la Nouvelle-Écosse acceptent une entente de principe

Partager
Main Image
Image
a nurse looking through a window at a child both have their hand up to the glass touching..

Le 14 juillet 2021

HALIFAX – Les travailleuses et travailleurs de la santé de la Nouvelle-Écosse ont voté pour ratifier une nouvelle convention collective; 82 % des membres qui ont voté ont accepté l'entente, qui prévoit des augmentations salariales raisonnables pour chacune des trois années qu'elle couvre, ainsi que d'importantes améliorations aux dispositions.

La convention collective est en vigueur du 1er novembre 2020 au 31 octobre 2023. Les points saillants sont, entre autres :

  • Une augmentation salariale de 5,5 % pour tous les échelons de rémunération (1,5 % à compter du 1er novembre 2020, 1,5 % à compter du 1er novembre 2021, 1,5 % à compter du 1er novembre 2022 et 1 % à compter du 31 octobre 2023, dernier jour de la convention);
  • Des augmentations salariales supplémentaires pour les assistants d'équipe de soins (AES), s'élevant à 2 % à la date de ratification et à 3 % le 1er juin 2022;
  • L'alignement des taux de rémunération des ambulanciers paramédicaux en soins aigus sur ceux de l'IOUE, avec effet rétroactif au 1er novembre 2020;
  • Création d'un comité conjoint sur l'équité, la diversité, l'inclusion et la réconciliation, composé d'une représentation égale des employeurs et des syndicats.

« Ces travailleuses et travailleurs sont dévoués à leur travail, ils se sont portés volontaires pour les Néo-Écossais de façon très importante tout au long de cette pandémie, a déclaré Jason MacLean, président du NSGEU. Nous sommes heureux d'avoir pu négocier une entente avec leurs employeurs et le gouvernement qui commence à les remettre sur la voie où ils doivent être : en tête du Canada atlantique. »

Dans le cadre du processus de négociation, les syndicats ont effectué une analyse approfondie des salaires, en comparant les salaires de nombreuses professions de la santé dans tout le pays. Cette analyse a montré que les salaires de nombreux travailleurs et travailleuses de la santé de la Nouvelle-Écosse sont inférieurs à ce qu'ils devraient être par rapport à ceux des autres provinces. Cette situation est en grande partie attribuable à sept années d'austérité de la part du gouvernement provincial.

« Les améliorations salariales prévues dans cette nouvelle convention constituent un pas en avant, en particulier pour les assistants d'équipe de soins, en reconnaissant la valeur de ce personnel de première ligne, a déclaré Linda MacNeil, directrice de la région de l’Atlantique d'Unifor. Cette convention collective constitue une base solide sur laquelle s'appuyer pour garder et attirer les travailleuses et travailleurs de la santé afin de fournir des services essentiels aux Néo-Écossais. »

« Même si nous sommes conscients qu'il y a encore des enjeux à soulever en 2023, nous sommes convaincus que l'entente conclue le 6 juillet était définitivement dans le meilleur intérêt des membres », a déclaré Les Duff, président par intérim de la section locale 8920.

Le Conseil des syndicats des soins de santé (NSGEU, Unifor et SCFP) représente collectivement environ 7 500 travailleuses et travailleurs de la santé qui occupent une grande variété de postes au sein de Santé Nouvelle-Écosse dans toute la province et de l'IWK.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.


Le comité de négociation du Conseil des syndicats des soins de santé est composé de six membres du NSGEU, trois du SCFP et un d'Unifor. Pour plus d'informations, veuillez contacter :


Holly Fraughton, NSGEU: 902.471.1781, @email

Gaëlle McNeil, SCFP: 902.471.8923, @email

Kathleen O’Keefe, Unifor: 416.896.3303, @email