Les travailleuses en grève du refuge rejettent à l’unanimité « l’offre finale » de l’employeur

Main Image
Image
Striking women’s shelter workers smile on the picket line.
Partager

NAPANEE – Après avoir rejeté à l’unanimité « l’offre finale » de la direction du refuge Lennox & Addington Interval House lors d’un vote forcé, les travailleuses en grève demeurent unies et sont prêtes à retourner à la table de négociation.

« Ces femmes sont absolument unies et sont demeurées fermes quant à leurs besoins depuis le début des négociations plus tôt cette année, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. J’espère que ce vote envoie un message suffisamment clair au conseil d’administration du refuge et à la direction de la LAIH, à savoir qu’il est temps de traiter les travailleuses du refuge avec respect et de respecter les engagements qu’ils ont pris à la table de négociation. »

Les travailleuses du refuge LAIH ont déclenché une grève le vendredi 29 octobre 2021.

L’employeur a usé de son droit de forcer un vote sur son « offre finale » cette semaine. Les membres ont massivement rejeté son offre dans le cadre d’un scrutin secret.

« L’un des problèmes abordés tout au long de ce conflit concernait le refus de la direction du refuge d’affronter directement les travailleuses, de les écouter vraiment ou de négocier équitablement, a indiqué Gord Currie, président de la section locale 414 d’Unifor. Il faut que la situation change. Nous avons toujours été prêts à retourner à la table de négociation, et j’invite une fois de plus la direction et le conseil d’administration du refuge LAIH à négocier directement avec les travailleuses. »

Le syndicat a été surpris par le contenu de l’offre finale de l’employeur, dans laquelle il admet que le refuge n’est pas soumis au projet de loi 124 sur les restrictions salariales, après que l’agent de négociation de l’employeur ait prétendu sans fondement qu’il l’était. L’offre n’incluait d’ailleurs pas les quelque 20 changements convenus précédemment. L’employeur n’a fait aucun effort pour améliorer les questions fondamentales des niveaux de dotation, de la représentation syndicale, de la santé et de la sécurité, et du retour au travail.

La convention collective actuelle est échue depuis plus d’un an et couvre environ 20 travailleuses du refuge LAIH. L’unité a voté à 100 % en faveur d’un mouvement de grève. Les travailleuses cherchent à obtenir des processus et des avantages identiques ou semblables à ceux des organismes analogues des communautés voisines afin de régler les problèmes de représentation, de mesures disciplinaires et d’affichage de postes.

Le refuge LAIH offre des services aux femmes et aux enfants qui fuient la violence familiale.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Media Contact

Sarah McCue

Représentante aux communications - Ontario
Email