Les compressions chez Bell Média démontrent la nécessité d'uniformiser les règles du jeu

Partager
Main Image
Image
Bell Media building in downtown Toronto.

Le 17 août 2021

TORONTO – Les mises à pied annoncées aujourd'hui chez Bell Média à son emplacement de la rue Queen, qui se traduisent par la perte de 27 emplois et la reclassification de 22 autres, montrent la nécessité d'uniformiser les règles du jeu alors que les diffuseurs Internet étrangers opèrent en dehors des règles existantes.

« L'énorme pression financière exercée sur les diffuseurs canadiens par les géants de l'Internet qui bénéficient d'un accès gratuit dans ce pays conduit à ce genre de prétendues efficiences », a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor.

« Nous avons besoin d'une loi pour mettre fin à cette énorme pression. Le précédent projet de loi C-10 visait à uniformiser les règles du jeu entre les radiodiffuseurs canadiens et les mastodontes étrangers que sont Netflix, Amazon et autres. »

Le projet de loi C-10, qui est mort au feuilleton avec le déclenchement des élections, aurait donné au CRTC le pouvoir de consacrer un flux de financement de l'industrie aux nouvelles télévisées locales avec des conditions strictes pour le lier à un effectif de journalistes et de travailleurs des médias.

Unifor demande à tous les partis en lice pour les élections fédérales actuelles de s'engager à faire payer aux compagnies telles que Netflix et Amazon leur juste part pour assurer que le contenu de la télévision et des nouvelles soit créé au Canada, tout comme les radiodiffuseurs canadiens doivent le faire.

« Ces mises à pied sont le résultat d’une stratégie de réduction des effectifs et des changements technologiques. On nous dit que la programmation ne sera pas réduite avec ces coupes, mais il est impossible que la qualité de cette programmation soit la même, et la pression pour d'autres compressions ne fera que continuer jusqu'à ce que des mesures soient prises. »

Unifor continue de rencontrer Bell Média pour atténuer les pertes d'emplois et l'impact sur ses membres.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Des informations sur la réponse du syndicat à la pandémie, ainsi que des ressources pour les membres, sont disponibles à l'adresse suivante unifor.org/covid19.

Pour solliciter une entrevue en personne, par Skype ou FaceTime, veuillez contacter Stuart Laidlaw, représentant aux communications d'Unifor, à @email ou au 647-385-4054 (cell).