La grève des travailleuses et travailleurs de De Havilland se poursuit à Downsview

Partager
Main Image
Image
Unifor flag blows in wing in front of building witg Bombardier sign

Le 2 août 2021

TORONTO–Plus de 700 travailleurs et travailleuses de De Havilland à l'usine de Downsview sont toujours en grève après que les négociations continues avec la compagnie n'aient pas permis de résoudre le conflit.

« Les membres du syndicat à l'usine de Downsview ont toujours pointé ensemble, travaillé ensemble, négocié ensemble et, au besoin, fait la grève ensemble, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor, qui a commencé sa carrière à l'usine. Cette situation a été causée par Bombardier lorsqu'elle s'est engagée à ne pas vendre le programme Dash 8 et a ensuite procédé à cette vente. »

Bombardier a annoncé son intention de vendre le site de Downsview en mai 2018 et dans ses délibérations avec les gouvernements fédéral et provincial, la société a pris des engagements clairs pour maintenir les emplois.

La convention collective et les engagements entre Unifor et Bombardier ont été immédiatement violés lorsque Bombardier a vendu le programme Dash 8 à Longview Aviation Capital contrôlée par l’héritière de la famille Thomson, Sherry Brydson.

« Nous sommes maintenant dans la situation malheureuse où nous avons une entente de principe avec Bombardier et une grève chez De Havilland, a ajouté M. Dias. Cette grève est due à la détermination de Longview qui, si elle relance le programme Dash 8, et nous savons qu'elle le fera, le fera probablement à Calgary. Nous ne pouvons pas permettre que des centaines de travailleuses et travailleurs hautement qualifiés de l'aérospatiale en Ontario, qui ont construit ces avions pendant des générations, soient laissés pour compte. »

Unifor a rencontré des ministres fédéraux et divers représentants du gouvernement provincial, y compris le premier ministre, afin d'obtenir la coopération du gouvernement pour que les engagements pris pour maintenir les emplois liés à la vente des terrains de Downsview soient respectés.

« Personne, pas même une héritière milliardaire de la famille Thompson, n'a le droit de violer les engagements pris envers les travailleuses et travailleurs de Downsview », a ajouté M. Dias.

Ce conflit de travail se poursuivra jusqu'à ce qu’une entente équitable soit conclue.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour obtenir de plus amples informations, veuillez communiquer avec le représentant aux communications d’Unifor, David Molenhuis, à @email ou au (416) 575-7453.