Jerry Dias s'engage à lutter pour l'avenir des médias

Main Image
Image
Jerry Dias s'adresse au conseil des médias d'Unifor
Partager

S'exprimant lors du Conseil des médias d'Unifor mercredi, le président national Jerry Dias a engagé le syndicat à reprendre la lutte pour un secteur des médias stable à la suite des élections fédérales de cette semaine.

« J'ai déjà téléphoné au bureau du Premier ministre, a déclaré M. Dias à l'assemblée en ligne. Nous allons continuer à nous battre pour l'avenir de votre industrie. »

M. Dias a déclaré que la pression pour l'adoption du projet de loi C-10 se poursuivra maintenant que l'élection fédérale est terminée. Le projet de loi est une étape importante pour uniformiser les règles du jeu entre les radiodiffuseurs canadiens et les géants étrangers du numérique tels que Netflix, Amazon et autres.

« Le projet de loi sera adopté », a déclaré M. Dias, ajoutant qu'il travaillera avec les entreprises médiatiques et qu'il fera pression sur le gouvernement pour que le projet de loi soit adopté après plusieurs retards au cours des années précédentes.

Le Premier ministre Justin Trudeau a promis pendant l'élection de réintroduire le projet de loi dans les 100 premiers jours du nouveau gouvernement, et Unifor s'est engagé à faire respecter cette promesse par le cabinet du Premier ministre.

M. Dias a également souligné le travail d'Unifor, avec la Fédération internationale des journalistes et les Journalistes pour les droits de la personne, pour que les journalistes afghans et leurs familles puissent venir au Canada en toute sécurité.

« Nous sommes heureux d'annoncer que près de la moitié des journalistes que nous avions décidé d'aider ont quitté l'Afghanistan en toute sécurité. Nous avons encore beaucoup de travail à faire et nous sommes déterminés à aller jusqu'au bout. »

La secrétaire-trésorière d'Unifor, Lana Payne, ancienne journaliste, a déclaré que la pandémie a mis en évidence les inégalités dans notre société, ainsi que les profonds défis à relever pour remédier à ces inégalités et assurer la sécurité et la santé des personnes – autant de questions que les journalistes ont aidé les Canadiens à comprendre.

« En effet, le journalisme et les médias n'ont jamais été aussi importants – les reportages sur la pandémie ont été tout simplement exceptionnels – et ils permettent littéralement de sauver des vies », a-t-elle déclaré.

« Vos reportages nous ont aidés à lutter pour le changement crucial dont nous avons besoin. »

Lana Payne a souhaité la bienvenue à Unifor aux nouveaux membres tels que ceux du National Post et de la radio Newstalk 1010, et a félicité les membres à l’emploi du Globe and Mail pour leur nouvelle convention collective.

Lana Payne a encouragé les déléguées et délégués à promouvoir la diversité dans leur milieu de travail, une question également abordée par le conférencier invité, Donnovan Bennett, présentateur, producteur et animateur radio à Sportsnet.

M. Bennett a déclaré que la promotion de la diversité commence par le processus de sélection des candidats à l'emploi, et qu'il faut repenser ce que nous recherchons dans les curriculum vitæ, notamment les activités parascolaires, comme moyen d'évaluer les compétences de ceux qui postulent un emploi.

« S'ils doivent travailler après l'école, ils ne jouent pas dans la pièce de théâtre de l'école. »

L'adjointe au président, Katha Fortier, a applaudi les programmes progressistes des comités de négociation des unités de négociation des médias, qui mettent l'accent sur des questions comme la justice sociale, l'équité et la justice raciale dans leurs conventions collectives.

Niigaanwewidam James Sinclair, universitaire anishinaabe et chroniqueur au Winnipeg Free Press, a abordé la question des reportages sur les traumatismes, en particulier sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées et sur les pensionnats. Il a encouragé les déléguées et délégués à confronter leurs propres traumatismes et à réfléchir à leurs propres réactions aux manifestations et autres actions autochtones.

« Faites le travail difficile à l'intérieur de vous pour faire face à ce que vous ressentez, et demandez-vous ‘Pourquoi suis-je si en colère qu'un train soit retardé?’ »

Media Contact

Stuart Laidlaw

Représentant national aux communications
Email