Vous êtes ici

Campagne pour le bois d'oeuvre

Ajoutez votre nom. Dites à Justin Trudeau de protéger les emplois en foresterie au Canada.

Signez la pétition.

Le secteur de la foresterie emploie directement 202 000 Canadiens dans toutes les régions du pays. C’est deux fois plus que l’industrie pétrolière et gazière et trois fois plus que l’industrie minière.

Par conséquent, les retombées de la foresterie sur l’économie canadienne sont considérables. La foresterie produit pour 60 milliards de dollars de produits chaque année et représente le troisième secteur d’exportation du Canada. En tout, 70 % du bois d’œuvre résineux canadien est exporté vers les États-Unis.

La foresterie est une source d’emplois bien rémunérés au Canada : les salaires y sont supérieurs de 17 % à la moyenne nationale. La masse salariale directe du secteur injecte 11,7 milliards de dollars par année dans l’économie en général.

Or, nous ne devons pas tenir cette contribution pour acquise. Si le Canada ne contre pas efficacement les droits américains pour aider les travailleurs et les régions dépendantes de la foresterie dans le cadre du conflit du bois d’œuvre, les conséquences seront désastreuses.

La dernière fois que les États-Unis ont imposé des droits sur notre bois d’œuvre résineux, 15 000 travailleurs ont perdu leur emploi en quelques mois à peine. Nous devons faire en sorte que cela ne se reproduise pas.

Le gouvernement du Canada a besoin d’un plan.

Je demande au gouvernement fédéral :

1. de négocier un nouvel accord sur le bois d’œuvre qui est avantageux pour la population canadienne;
2. de mener des consultations rigoureuses auprès des parties concernées;
3. d’atténuer l’impact de tout droit imposé par les États-Unis par des garanties de prêts fédérales;
4. de concentrer l’aide fédérale sur les travailleurs et les collectivités;
5. de veiller à ce que tout remboursement des droits acquittés soit investi dans les économies locales.