Vous êtes ici

L’examen de la situation des soins de longue durée doit se faire rapidement pour protéger le personnel et les résidents

6 aoû 2020 - 0:00

Le 6 août 2020

HALIFAX—Le syndicat représentant la majorité des travailleuses et travailleurs du foyer Northwood Manor a volontairement participé à l'examen, mené par le gouvernement, de la réponse des établissements de soins de longue durée à la COVID-19, sachant qu'une action rapide pourrait contribuer à sauver des vies alors que la pandémie se poursuit.

« Nous sommes très préoccupés, le gouvernement doit prendre des mesures décisives, le plus tôt possible, pour mieux protéger les travailleuses et travailleurs et les résidents en cas de deuxième vague de COVID-19, a déclaré Linda MacNeil, directrice régionale de l'Atlantique. Une enquête publique prendrait beaucoup de temps et, en pleine pandémie, nous n'avons pas de temps à perdre. »

Après des années de revendications de la part des membres et des dirigeants d'Unifor, d'innombrables réunions et le travail considérable réalisé par le groupe d'experts sur les soins de longue durée, le syndicat estime que la plupart des problèmes qui ont conduit à un mauvais contrôle de l'infection et des problèmes de dotation en personnel sont déjà bien établis et connus du gouvernement.

« Nous exhortons le premier ministre McNeil et son gouvernement depuis des années pour qu'ils s'attaquent à tous les problèmes soulevés publiquement à la suite de l'éclosion de la COVID-19 et nous exigeons que son gouvernement agisse rapidement sur chacune des recommandations afin de protéger les résidents et ceux qui s'occupent d'eux, a déclaré Linda MacNeil. Des informations plus précises sur ce qui aurait pu être mieux fait dans les premiers stades de la pandémie seront utiles, mais les causes profondes des problèmes dans les soins de longue durée sont bien connues. »

Shauna Wilcox, représentante de service pour la section locale 4606 d'Unifor à Northwood Manor, a récemment été interviewée par le comité d’examen.

« Le comité a directement abordé les préoccupations soulevées par les exigences en matière de respect de la vie privée et m'a clairement fait comprendre que je pouvais divulguer publiquement, sans répercussion, tout ce que je disais au panel, a déclaré Mme Wilcox, représentante nationale. L'exigence de respect de la vie privée incombe aux examinateurs, qui doivent éviter de divulguer ce qu'ils entendent ou de qui. Dans cette optique, les membres d'Unifor pourraient participer à ce processus en sachant qu'ils ne feront pas l'objet de représailles. »

Unifor représente plus de 480 travailleuses et travailleurs au foyer Northwood Manor, et près de 2 000 dans le secteur des soins de longue durée dans toute la Nouvelle-Écosse.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleuses et travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie, y compris plus de 30 000 dans le secteur des soins de santé. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour les demandes des médias, contactez la représentante nationale aux communications, Shelley Amyotte, au 902-717-7491 ou à shelley.amyotte@unifor.org.