Vous êtes ici

Nous devrions être fiers, mais pas suffisants, d’accueillir des réfugiés