Vous êtes ici

Après sa victoire électorale, Unifor exhorte Blaine Higgs à donner suite à ses promesses et à apporter la stabilité aux familles du Nouveau-Brunswick

14 sep 2020 - 0:00

Le 14 septembre 2020

FREDERICTON— Unifor félicite le premier ministre Blaine Higgs pour sa victoire aux élections d'aujourd'hui et lui donne des conseils pour son deuxième mandat, afin d'assurer une stabilité et une sécurité d'emploi sur lesquelles les Néo-Brunswickois s’attendent désormais de son gouvernement.

« Le déclenchement des élections par Blaine Higgs pendant la pandémie et la rentrée scolaire ont représenté un stress supplémentaire pour les Néo-Brunswickois soucieux de la santé et du bien-être de leur famille, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Au nom des membres d'Unifor dans la province, j'exhorte Blaine Higgs à utiliser ce mandat pour assurer une stabilité et répondre aux besoins urgents du Nouveau-Brunswick en matière de financement de l'éducation et des soins de santé publics, notamment en appliquant enfin les règles de la Loi canadienne sur la santé pour financer la Clinique 554. »

Unifor a interpellé à plusieurs reprises le premier ministre Higgs au cours de son premier mandat pour qu’il revienne sur sa position controversée concernant le refus de financement de la Clinique 554, la seule clinique qui propose des avortements en dehors des hôpitaux dans la province et l'un des seuls prestataires de soins spécialisés pour la communauté LBGTQ2+.

« Nous espérions que les autres partis parleraient davantage des soins de santé, des soins de longue durée et de l'éducation – des domaines dans lesquels le Nouveau-Brunswick doit investir pour répondre aux besoins des familles de travailleuses et travailleurs, a déclaré Linda MacNeil, directrice régionale de l'Atlantique. Au lieu de cela, les électeurs ont entendu les chefs des partis ajouter à l'instabilité actuelle en rejetant les accords précédents sur le glyphosate en foresterie et dans l'agriculture. Les travailleuses et travailleurs du Nouveau-Brunswick sont déjà préoccupés par la perte de leur emploi, ils n'avaient pas besoin que les chefs de partis alimentent des doutes sur la sécurité de deux industries clés de la province. »

Une interdiction immédiate de l'utilisation du glyphosate entraînerait des pertes d'emplois immédiates dans la sylviculture et l'agriculture. Avant les élections, Unifor s’est adressé aux chefs des partis pour les exhorter à rester engagés à l’endroit du comité législatif multipartite et du processus de consultation des intervenants sur l'utilisation du glyphosate.

« Nous continuons à soutenir le processus établi par le comité législatif pour évaluer l'utilisation du glyphosate et espérons que leur travail pourra se poursuivre jusqu'à la fin de leur mandat », a déclaré Linda MacNeil. 

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleuses et travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie, dont plus de 7 000 dans la province du Nouveau-Brunswick. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour les demandes des médias ou planifier une entrevue (en anglais seulement) par téléphone, FaceTime/Zoom/Skype, contactez la représentante nationale aux communications Shelley Amyotte au 902-717-7491 ou à shelley.amyotte@unifor.org.