Vous êtes ici

Unifor va défendre le système de santé public de l'Ontario contre la privatisation des conservateurs

23 avr 2019 - 0:00

Toronto – L'adoption du projet de loi 74 renforcera la détermination d'Unifor à lutter pour les Ontariens et contre la privatisation et les compressions des soins de santé de Doug Ford.

« En adoptant le projet de loi 74, Doug Ford a clairement fait savoir qu'il avait l'intention de réduire les services et de privatiser notre système de soins de santé en Ontario, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Cette loi rétrograde risque de détruire notre système public de soins de santé. Unifor s'est engagé à mettre sur pied une importante campagne de riposte contre le plan de privatisation de Ford. »

Cet après-midi, Unifor, de concert avec le SCFP, le SEEFPO et l'AIIO, qui représentent les travailleuses et travailleurs de la santé de l'Ontario, a tenu une conférence de presse pour informer le public des dangers du projet de loi 74, et s’est engagé collectivement à lutter contre le projet de privatisation de Doug Ford.  

Le projet de loi 74 donne de nouveaux pouvoirs considérables au ministre de la Santé et à des membres non élus d’un conseil d'administration, et ouvrira la porte aux entreprises à but lucratif. La loi créera une « super agence » de la santé de l'Ontario chargée de gérer les services de soins de santé et de mettre en œuvre les compressions généralisées annoncées dans le budget de l'Ontario de 2019, notamment les compressions dans les hôpitaux, les soins de longue durée, les soins à domicile, les soins communautaires, la santé mentale, les cliniques médicales et plus.

Au cours des deux derniers mois, les membres d'Unifor ont organisé des assemblées publiques téléphoniques, communiqué avec des députés provinciaux, assisté à des événements communautaires et organisé des actions contre le projet de loi 74 et l'attaque du gouvernement à l’endroit des soins de santé publics. Le syndicat a présenté au Comité de planification sociale de l'Ontario un exposé sur le tort qui serait causé si le projet de loi 74 était adopté.

« Bien qu'il soit évident que ses plans secrets sont en cours depuis des mois, Doug Ford n'a absolument aucun mandat pour privatiser les soins de santé, a déclaré Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario d’Unifor. Il est déconcertant de constater qu'un gouvernement qui n'a jamais prononcé le mot ‘privatisation’ au cours de la campagne électorale, à peine un an après le début de son mandat, présente un plan complet pour privatiser nos services de soins de santé. Les Ontariens, peu importe leur allégeance politique, ne tolèreront pas ce manque de respect. Unifor va travailler en partenariat avec les patients et les communautés pour protéger notre système de soins de santé. »

Unifor et la Coalition ontarienne de la santé ont organisé un rassemblement à Queen's Park le 30 avril pour demander au gouvernement d'investir dans les soins de santé plutôt que d’imposer des compressions.

Unifor représente plus de 30 000 travailleuses et travailleurs de la santé dans les hôpitaux, les maisons de soins de longue durée, les services d’urgence, ainsi que les services communautaires et sociaux.  

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleuses et travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Hamid Osman, représentant national aux communications d’Unifor, à l’adresse hamid.osman@unifor.org ou au 647-448-2823 (cellulaire).