Vous êtes ici

Unifor surveille de près l'attribution de pouvoirs d'urgence aux hôpitaux de l'Ontario

22 mar 2020 - 0:00

Le 22 mars 2020

TORONTO— Les membres d’Unifor du secteur des soins de santé comprennent la nécessité de l'ordonnance temporaire du gouvernement de l'Ontario qui donne aux hôpitaux des pouvoirs extraordinaires en cas d'urgence pour empêcher la propagation de la COVID-19, mais le syndicat met en garde les employeurs de ne pas exercer un pouvoir inutile et de faire preuve de respect envers les travailleuses et travailleurs de première ligne lors de la promulgation de l'ordonnance.

« Unifor reconnaît qu'il ne s'agit pas d'une situation habituelle, mais nous surveillerons de près la manière dont les hôpitaux utilisent ces pouvoirs spéciaux pour gérer cette pandémie, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Les travailleuses et travailleurs de la santé comprennent le motif et les objectifs de cette ordonnance temporaire. Toutefois, je tiens à préciser que nous surveillerons chaque changement sur le lieu de travail et que nous ne permettrons pas aux employeurs d'abuser de leurs pouvoirs avec cette ordonnance pour réduire le nombre de travailleuses et travailleurs de la santé de première ligne ou enfreindre leurs droits. »

L'ordonnance temporaire permet aux hôpitaux d'annuler et de reporter des services pour libérer de l'espace et du personnel précieux, de fixer des priorités en matière de personnel et d'élaborer, modifier et mettre en œuvre des plans de redéploiement pour les 14 jours à venir. Il permet également aux volontaires de faire le travail normalement effectué par les travailleuses et travailleurs syndiqués.

« Cette ordonnance temporaire peut déroger à certaines dispositions des conventions collectives, mais les droits prévus par la Loi sur la santé et la sécurité au travail restent intacts, a déclaré Naureen Rizvi, directrice régionale de l'Ontario. Les membres du secteur de la santé continueront à s'engager et à faire part de leurs préoccupations en matière de santé et de sécurité à leurs comités mixtes de santé et de sécurité au travail. Nos membres continuent à faire preuve de résilience et de fermeté dans leur lutte contre la propagation de la COVID-19, et de se présenter courageusement au travail chaque jour. »

Avant l'adoption de l'ordonnance temporaire, le syndicat a fait part à la Ministre de la Santé de l'Ontario, Christine Elliott, de plusieurs préoccupations concernant l'ordonnance temporaire.

« Nous avons informé la Ministre Elliott que les hôpitaux ne devraient promulguer ces directives qu'en réponse à un besoin avéré, a déclaré Andy Savela, directeur du secteur des soins de santé d'Unifor. Cette ordonnance ne devrait pas être une ‘saison ouverte’ quant aux modalités et conditions de nos conventions collectives. » 

Unifor continuera à fournir des mises à jour au fur et à mesure que les informations seront disponibles sur unifor.org/COVID19.

Pour obtenir de plus amples informations, contactez Hamid Osman, représentant national aux communications d’Unifor, au 647-448-2823 (cell) ou à hamid.osman@unifor.org