Vous êtes ici

Unifor salue les politiques de soutien économique et social liées à la pandémie dans le discours du Trône

23 sep 2020 - 0:00

Le 23 septembre 2020

TORONTO – Unifor accueille favorablement les politiques de soutien économique et social liées à la pandémie présentées par le gouvernement fédéral dans le discours du Trône d'aujourd'hui.

« Alors que les Canadiennes et Canadiens continuent de vivre avec les conséquences de la COVID-19, le gouvernement fédéral a exposé des mesures qui aideront les travailleuses et travailleurs et leurs familles à supporter la crise immédiate et aussi à régler les problèmes systémiques pour aider le pays à #Rebâtirenmieux après la pandémie », a déclaré le président national d'Unifor, Jerry Dias.

« Unifor a longtemps défendu bon nombre de ces priorités, notamment un engagement en faveur de la création d'emplois, une formation accrue pour les travailleuses et travailleurs, de nouvelles dépenses d'infrastructure et une réforme de l'assurance-emploi pour combler les lacunes du système de sécurité du revenu actuel. »

Dans le cadre de l'objectif de zéro émission nette d'ici 2050, le gouvernement s'est engagé à rendre les véhicules à zéro émission plus abordables et à lancer un nouveau fonds pour attirer les investissements dans la fabrication de produits à zéro émission, combiné à une réduction d'impôt pour les entreprises afin de créer des emplois dans les technologies propres.

« Unifor vient de conclure avec Ford une entente de principe portant sur des investissements de 1,95 milliard de dollars pour la production de cinq modèles de véhicules électriques à Oakville, a déclaré M. Dias. Les véhicules électriques sont la voie de l'avenir et il est essentiel que le Canada attire des investissements dès maintenant pour s'assurer que notre industrie automobile ne soit pas laissée pour compte. »
Avec la prolongation du programme de Subvention salariale d'urgence du Canada jusqu'à l'été prochain, Unifor demande instamment au gouvernement de maintenir le niveau de soutien précédent de 75 % des salaires jusqu'à un maximum de 847 $/semaine, tandis que les entreprises durement touchées par une baisse de revenus de 70 % ou plus devraient recevoir une subvention maximale de 85 %. Les obstacles au programme tels que l'inclusion des primes de santé, les cotisations au régime de retraite et d'autres avantages non imposables dans la définition de la rémunération admissible doivent également être supprimés.
Le gouvernement Trudeau a également annoncé une aide aux secteurs les plus durement frappés par la pandémie, notamment les voyages, le tourisme et l'hôtellerie.

« Nos membres des secteurs du transport aérien, des casinos, de l’hôtellerie et du voyage ont été dévastés par la pandémie, et il est clair que ces travailleuses et travailleurs auront besoin d'un soutien soutenu pendant que ces industries se rétabliront », a déclaré M. Dias.
Unifor continuera à plaider en faveur de stratégies industrielles nationales visant à rebâtir la capacité industrielle nationale dans des secteurs critiques tels que l'automobile, l'aérospatiale, la construction navale et la foresterie, et continue à rechercher un soutien pour les travailleuses et travailleurs du pétrole et du gaz pendant la transition vers l'énergie verte.
En tant que plus grand syndicat des médias du Canada, Unifor se réjouit de l'action courageuse mais tardive du gouvernement visant à faire payer leur part aux géants étrangers du Web comme Netflix pour soutenir l'information, le sport et le divertissement au Canada, tout comme les entreprises médiatiques canadiennes. Si un parlement minoritaire empêche la mise en œuvre rapide de ce projet de loi, le cabinet fédéral peut et doit ordonner au CRTC de mettre fin à son exemption réglementaire pour les géants américains du Web.

Le syndicat salue également l'augmentation du financement pour les services de garde d'enfants qui peut servir de tremplin afin de créer un programme national et universel de services de garde, et maintient son appui à l’égard d’un régime d'assurance-médicaments au pays.

Unifor a critiqué avec force les lacunes du secteur des soins de longue durée qui ont conduit à la perte tragique de milliers de personnes âgées pendant cette pandémie et espère que la création de nouvelles normes nationales de soins aidera à remédier aux conditions honteuses qui règnent dans les établissements de tout le pays.

« Des normes nationales de soins sont nécessaires de toute urgence, a déclaré M. Dias. Nos travailleuses et travailleurs de première ligne ont été témoins du résultat déchirant lorsque les entreprises privées font passer les profits avant les vies. »

Pour obtenir de plus amples informations sur le plan d’Unifor en vue de #Rebâtirenmieux après la pandémie, vous pouvez consulter la Feuille de route du syndicat pour une relance économique équitable, inclusive et résiliente.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour obtenir de plus amples informations, contactez la représentante aux communications d’Unifor, Kathleen O’Keefe, à kathleen.okeefe@unifor.org ou au 416-896-3303 (cell.).