Vous êtes ici

Unifor est déçu par le Service de police de Regina qui s'est rangé du côté de la raffinerie Co-op en aidant à franchir les lignes de piquetage

10 déc 2019 - 0:00

Le 10 décembre 2019

REGINA—Le Service de police de Regina (SPR) a appuyé le mandat antisyndical de la raffinerie Co-op en escortant des véhicules à franchir les lignes de piquetage légales tard lundi soir, affirme Unifor.

« En intervenant sans ordonnance judiciaire, le SPR a non seulement fait preuve d'un jugement très discutable, mais aussi d'un mépris à l’égard des travailleuses et travailleurs hautement qualifiés qui luttent contre la demande agressive de concessions de l'entreprise, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Les membres d'Unifor ont maintenu leurs lignes de piquetage solides et respectueuses. »

Depuis qu'ils ont été placés en lock-out par la raffinerie Co-op le 5 décembre, les membres de la section locale 594 d'Unifor sur les lignes de piquetage ont permis aux camions de carburant d'entrer et de sortir de la raffinerie en faisant preuve de bonne foi. Lorsque le SPR est arrivé sur les lieux alors qu'une fourgonnette de ravitaillement en pièces tentait d'entrer à la porte no 2 de la raffinerie, les agents ont menacé d'arrêter les membres du syndicat s'ils refusaient de laisser passer la fourgonnette, prenant ainsi le parti de la compagnie.

« Il n'existe pas de ‘pièce de rechange essentielle’ pour le moment, seulement des pièces qui aident la coopérative à continuer à faire des profits pendant que les travailleuses et travailleurs sont en lock-out, affirme Scott Doherty, adjoint exécutif du président national. Nous avons été clairs dès le début : si la compagnie identifie un danger pour le public, les membres d'Unifor aideront à fermer la raffinerie en toute sécurité. »

« Nous n'avons pas eu de problème avec le SPR jusqu'à maintenant, a ajouté M. Doherty. C'est une chose pour une coopérative de s'engager dans une lutte antisyndicale, mais on ne s'attendait pas à ce que la police commande unilatéralement de laisser passer des véhicules à travers des lignes de piquetage légales. »

Depuis le 5 décembre dernier à 17 h 30, 800 membres de la section locale 594 d’Unifor couvrant 21 classifications d’emplois différentes dans la raffinerie Co-op ont été placés en lock-out.

Pour les demandes des médias, contactez le représentant aux communications d’Unifor, Ian Boyko, à l’adresse ian.boyko@unifor.org ou au 778-903-6549 (cell.).