Vous êtes ici

Unifor déplore la perte de vies et s'engage à apporter son aide à l'enquête sur l'accident de train à Ottawa

TORONTO, le 18 sept. 2013 /CNW/ - Unifor fait part de sa profonde tristesse pour les victimes de l'accident survenu ce matin dans l'ouest d'Ottawa entre un train de Via Rail et un autobus d'OC Transpo.

« Je souhaite adresser nos plus sincères condoléances aux familles et aux amis des passagers qui ont perdu la vie dans le tragique accident de ce matin », a déclaré le président national d'Unifor, Jeremy Dias, représentant le personnel du service à bord, du service à la clientèle des gares et du personnel d'entretien de Via Rail. « Nos pensées accompagnent également les personnes qui ont été blessées dans ce terrible accident. »

M. Dias a déclaré être fier des efforts du personnel de bord à Via Rail (membres d'Unifor) qui a joué un rôle crucial en aidant les passagers dans un moment de crise. Les passagers ont été évacués du train en toute sécurité, avec l'aide du personnel de Via Rail et du personnel d'urgence.

M. Dias a exhorté le syndicat à collaborer avec le Bureau de la sécurité des transports dans son enquête sur l'accident. « Nous ferons tout notre possible pour contribuer à l'enquête. Notre but est d'avoir un réseau ferroviaire sécuritaire, accessible et qui fonctionne bien dans tout le pays. »

M. Dias a également insisté sur la nécessité d'envisager de cesser l'utilisation de passages à niveau comme celui où est survenu l'accident à Ottawa. « Les passages à niveau, en particulier dans les zones où la circulation est importante, ont des conséquences néfastes inutiles, y compris des blessures et la perte de vies. Nous recommandons vivement de modifier l'utilisation des passages à niveau et d'y apporter d'autres modifications nécessaires en matière de sécurité. »

Aucun membre d'Unifor n'a été touché ni blessé dans l'accident. Unifor représente 2 100 travailleurs de Via Rail et un total de 9 000 membres employés dans le secteur ferroviaire. Unifor a été constitué au cours de la fin de semaine de la fête du Travail en réunissant le Syndicat des travailleurs canadiens de l'automobile et le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier, représentant 300 000 travailleurs.

SOURCE Le Syndicat Unifor