Vous êtes ici

Unifor demande la réouverture des casinos en toute sécurité au Canada

2 sep 2020 - 0:00

Le 2 septembre 2020

TORONTO—Unifor demande aux provinces de rouvrir en toute sécurité les casinos et les établissements de jeux dans tout le pays aujourd'hui, selon les mêmes protocoles de santé publique rigoureux qui ont guidé les réouvertures dans d'autres secteurs de l'économie.

« Il est temps de rouvrir les casinos en toute sécurité afin que les travailleuses et travailleurs du secteur des jeux puissent retourner au travail et subvenir aux besoins de leurs familles, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Il n'existe tout simplement pas de données scientifiques fiables qui justifient la réouverture des épiceries Walmart, des salles de sport et des restaurants tout en maintenant les casinos fermés. Il n'y a aucune logique derrière cette décision, et elle compromet un secteur qui est parfaitement légal. »

Au cours des dernières semaines, les provinces canadiennes ont commencé à lever les restrictions sur les activités commerciales, y compris les restaurants, les magasins de détail et les centres de conditionnement physique, sur la base des conseils des responsables de la santé publique. En même temps, cependant, les casinos restent fermés sur ordre du gouvernement dans un certain nombre de juridictions, notamment en Colombie-Britannique et dans certaines parties du sud et du sud-ouest de l'Ontario.

Le secteur des jeux est très réglementé et les opérateurs sont déjà tenus de respecter des paramètres stricts imposés par le gouvernement. Comme les membres d'Unifor continuent de travailler auprès des grands fournisseurs de jeux dans le cadre de protocoles stricts en matière de santé et de sécurité, les autres établissements de jeux et d'hôtellerie secondaires devraient être autorisés à rouvrir, en particulier ceux qui proposent des machines à sous, ce qui permet une distanciation physique très contrôlée.

Avec la fermeture de nombreuses installations de jeux ou leur fonctionnement à capacité limitée, des milliers de travailleuses et travailleurs du secteur des jeux dans tout le pays restent en mise à pied. Nombre de ces travailleuses et travailleurs ont déjà perdu, ou vont bientôt perdre, leurs avantages sociaux, ce qui va entraîner une crise imminente de l’assurance-médicaments qui pourrait placer les travailleuses et travailleurs du secteur dans la position difficile de devoir choisir entre des médicaments vitaux et d'autres éléments essentiels comme le paiement du loyer ou l'épicerie.

« Alors que d'autres types d'entreprises ont été autorisées à rouvrir, les casinos et les travailleuses et travailleurs du secteur des jeux sont laissés pour compte, a ajouté M. Dias. Nous avons examiné les plans complets que nos employeurs ont soumis au gouvernement pour s'assurer que les clients et les travailleuses et travailleurs sont maintenus en bonne santé et en sécurité. Avec ces mesures renforcées en place, nos membres veulent reprendre le travail et aider notre économie à se remettre sur pied. »

Le secteur canadien des jeux légaux est déjà confronté à la concurrence des jeux en ligne illégaux et non réglementés. Bien que de nombreuses provinces disposent de leurs propres plates-formes de jeux en ligne légaux, on craint que la fermeture prolongée des casinos n'incite davantage de clients à participer à des jeux en ligne illégaux.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Unifor est aussi le plus grand syndicat du secteur des jeux au pays alors qu’il représente près de 9 000 travailleuses et travailleurs dans les casinos, les hippodromes et les loteries du Canada. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir

Pour les demandes des médias, contactez le représentant national aux communications d’Unifor, David Molenhuis, à david.molenhuis@unifor.org ou au 416-575-7453 (cell).