Vous êtes ici

Unifor crée des centaines d'emplois permanents dans le cadre d'une nouvelle convention collective de quatre ans avec General Motors

LONDON, ON, le 15 sept. 2013 /CNW/ - Les membres de la section locale 88 d'Unifor travaillant à l'usine d'assemblage de General Motors à Ingersoll, en Ontario, ont voté à 90 % en faveur d'une nouvelle convention collective de quatre ans à la suite d'une assemblée de ratification tenue aujourd'hui à London.

La nouvelle convention collective comporte une prime de signature de 3 000 dollars et un paiement forfaitaire annuel de 2 000 dollars en 2014, 2015 et 2016. La convention collective protège aussi les prestations de retraite actuelles des employés actifs et des retraités, et prévoit entre autres gains des emplois permanents à temps plein à des centaines d'employés temporaires par l'abolition d'un programme de main-d'œuvre contractuelle.

Le président national d'Unifor, Jerry Dias, a qualifié la nouvelle convention collective de tête de pont dans la campagne du syndicat visant à obtenir de bons emplois permanents dans un contexte où les emplois sont de plus en plus précaires au Canada.

« Cette ronde de négociations n'a pas été facile, mais le comité a réussi à soutirer d'importantes victoires, y compris de mettre fin à la pratique de la compagnie qui recourait à une main-d'œuvre temporaire », a affirmé Jerry Dias.

Le président du comité d'usine d'Unifor, Mike Van Boekel, a déclaré que la convention collective permet de faire des progrès importants en matière de santé et sécurité, de sécurité d'emploi et pour les métiers spécialisés, notamment en créant huit nouveaux postes d'apprenti à l'usine.

« Nous avons conclu une entente qui crée un important sentiment de sécurité d'emploi et de revenu pour nos membres et leur famille », a ajouté Mike Van Boekel.

En vertu de la nouvelle entente, les nouveaux employés vont avoir accès à un régime de retraite à cotisations déterminées, une demande que la compagnie avait agressivement mise de l'avant. Le syndicat a réussi à hausser de manière significative la valeur totale du régime, au-delà de ce que la compagnie demandait au départ. Le syndicat continue de militer pour des régimes de retraite à prestations déterminées qui répondent davantage au meilleur intérêt des travailleurs.

« Nous allons redoubler d'efforts pour améliorer les pensions pour tous les travailleurs, et nous continuerons d'exercer de vigoureuses pressions pour obtenir un régime de retraite à prestations déterminées dans les prochaines rondes de discussion », a affirmé Mike Van Boekel.

Unifor représente près de 2 700 employés de la production et des métiers spécialisés à l'usine de GM (aussi connue sous le nom de CAMI) à Ingersoll. Les membres de la section locale 88 assemblent les pièces des véhicules Equinox de Chevrolet et Terrain de GMC.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 300 000 travailleurs partout au pays. Unifor a été créé pendant la fin de semaine de la fête du Travail par les Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) et le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP).

SOURCE Le Syndicat Unifor