Vous êtes ici

Unifor condamne le traitement raciste infligé à Joyce Echaquan

30 sep 2020 - 0:00

Le 30 septembre 2020

MONTRÉAL—Unifor condamne le traitement infligé à Joyce Echaquan alors qu'elle était mourante dans un hôpital de Joliette, au Québec, et affirme qu'il est révélateur du racisme anti-autochtone profondément ancré dans le système de santé canadien.

« La souffrance de Joyce m'a fait pleurer. Sa vidéo était un horrible rappel du racisme auquel les peuples autochtones sont confrontés quotidiennement dans le système de santé canadien, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Ce n'est pas un incident isolé. Les familles autochtones d'un océan à l'autre peuvent partager des histoires semblables d'irrespect et de mépris à leur égard dans les soins. »

Plusieurs rapports ont documenté la discrimination raciale et les préjugés à l'encontre des peuples autochtones dans le système de soins et de services de santé, ce qui entraîne des résultats négatifs sur le plan de la santé et un risque accru de décès prématuré. L'expérience des Canadiennes et Canadiens autochtones a engendré une méfiance à l'égard du système, aggravant encore l'impact des soins inadéquats.

Le rapport de la Commission de vérité et de réconciliation a fait des recommandations spécifiques aux fournisseurs de soins de santé, notamment un appel à l'augmentation du nombre de professionnels autochtones dans le domaine, une formation aux compétences culturelles pour tous les professionnels de la santé et une éducation sur l'histoire des enjeux de santé des Autochtones dans le programme d'études de médecine.

« Il n'y a aucune excuse qui justifie le traitement que Joyce Echaquan a reçu aux mains de personnes à qui l'on fait confiance pour prodiguer des soins, a déclaré Renaud Gagné, directeur d'Unifor Québec. Le premier ministre Legault doit reconnaître publiquement que ce traitement est le résultat d'un racisme systémique à l’endroit des Autochtones et s'engager à mettre en œuvre les recommandations du rapport Viens. Il n'y a pas de temps à perdre. »

Les dirigeants autochtones attendent toujours que le gouvernement Legault mette en œuvre les appels à l'action contenus dans le rapport de Jacques Viens, juge à la retraite de la Cour supérieure.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour les demandes des médias ou planifier une entrevue en personne ou via Zoom, Skype ou Facetime, contactez le représentant aux communications d’Unifor, Ian Boyko, à ian.boyko@unifor.org ou au 778-903-6549 (cell).