Vous êtes ici

Unifor aide ses membres chez Bombardier

TORONTO, le 14 mai 2015 /CNW/ - Unifor rencontrera ses membres et des cadres supérieurs de Bombardier pour discuter des mises à pied annoncées ce matin et pour protéger les intérêts de ses membres.

« Unifor est là pour aider ses membres, et nous ferons tout notre possible pour eux lors de ce processus », explique Scott McIlmoyle, président de la section locale 112 d'Unifor, qui représente les travailleurs de production à l'usine Bombardier de Downsview.

M. McIlmoyle souligne que le premier objectif consiste à déterminer l'incidence des mises à pied sur les membres d'Unifor ainsi que le moment où elles seront effectuées. Outre les membres de la section locale 112, Unifor représente le personnel de bureau et les employés administratifs de l'usine de Downsview, des membres de la section locale 673, et des membres de la section 62 affectés à la finition à Montréal.

Dawn Cartwright, directrice du secteur de la construction aéronautique et spatiale à Unifor, précise que l'arrivée prévue d'un nouvel aéronef à la chaîne de production de Downsview témoigne de la confiance de la société à l'égard de la solidité de l'avenir de l'usine, et que ces mises à pied sont attribuables aux conditions actuelles du marché de l'avion d'affaires.

« Le secteur de l'avion d'affaires a connu des hauts et des bas, et c'est pourquoi nous négocions notamment des droits de rappel et des délais de préavis, ce qui permet de veiller au bon déroulement du processus », précise Mme Cartwright.

« Notre usine accueillera un nouvel aéronef. Nous avons confiance en l'avenir. »

Mme Cartwright a expliqué que des représentants d'Unifor rencontreront la société. Après le délai de préavis, les mises à pied ne devraient pas avoir lieu avant septembre.

« Nous rencontrerons la société pour obtenir ces renseignements. Toutefois, la confirmation des répercussions exactes sur nos membres pourrait prendre une à deux semaines », ajoute-t-elle.

Unifor, principal syndicat du secteur privé au Canada, représente plus de 305 000 travailleurs, dont 11 000 dans le secteur de la construction aéronautique et spatiale. Il a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail de 2013, par la fusion du Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE Le Syndicat Unifor