Vous êtes ici

Un arbitre confirme la position d’Unifor dans le conflit l’opposant à Nemak

John D’Agnolo, président de la section locale 200 d’Unifor, à l’extérieur de l’usine de Nemak à Windsor
7 mai 2021 - 0:00

7 mai 2021

WINDSOR – Dans une décision rendue hier, l’arbitre Norm Jesin a confirmé la position d’Unifor selon laquelle Nemak a violé la convention collective conclue avec la section locale 200 d’Unifor en fermant l’usine d’aluminium de Windsor et en transférant le travail au Mexique.

« La décision d’hier représente une importante victoire pour nos membres et notre syndicat, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Cette décision nous approche d’une issue juste pour nos membres qui ont fait preuve d’une extraordinaire détermination malgré les grandes difficultés et pertes rencontrées pendant ce long conflit. »

Au cœur du conflit avec Nemak se trouve la fermeture de l’usine annoncée par l’employeur en 2019. Le syndicat et l’entreprise avaient conclu une entente en 2015 selon laquelle l’entreprise s’engageait contractuellement à produire deux blocs moteurs novateurs de General Motors à l’usine de Windsor. La décision initiale de Norm Jesin en novembre 2019 avait permis à Nemak de fermer l’usine et de transférer le travail au Mexique malgré l’entente. Cette décision a été annulée par un tribunal ontarien et renvoyée à l’arbitre Jesin.

La nouvelle décision de l’arbitre confirme que l’entreprise a violé la convention collective lorsqu’elle a décidé de transférer le travail au Mexique. Cette décision renvoie aux parties la question de la réparation, leur donnant ainsi l’occasion de régler toutes les questions de réparation. Si les parties ne parviennent pas à s’entendre, la question sera renvoyée à l’arbitre.

« C’est la décision que nous espérions, a indiqué John d’Agnolo, président de la section locale 200 d’Unifor. Elle prouve ce que nous affirmons depuis le début : l’entreprise a violé les dispositions de la convention collective relatives à l’engagement au travail. Maintenant, nous pouvons relever nos manches et obtenir des réparations appropriées pour nos membres après ce conflit de près de deux ans. »

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour organiser une entrevue par Zoom, Skype ou FaceTime, communiquez avec David Molenhuis, représentant aux communications d’Unifor, à l’adresse david.molenhuis@unifor.org ou au numéro 416-575-7453 (cellulaire).