Vous êtes ici

Transcontinental abandonne les travailleuses et travailleurs du Manitoba en pleine pandémie

25 sep 2020 - 0:00

24 septembre 2020

WINNIPEG – Transcontinental Inc. a annoncé qu’elle fermait sa dernière imprimerie du Manitoba, abandonnant 93 travailleuses et travailleurs en pleine pandémie de COVID-19.

« Transcontinental demeure incroyablement rentable, engendrant des bénéfices nets de 48,3 millions de dollars au dernier trimestre seulement, et ce, pendant la pandémie, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. L’entreprise a reçu une Subvention salariale d’urgence du Canada de 44 millions de dollars, un programme conçu pour sauver les emplois pendant cette crise, puis a ensuite décidé de tirer sa révérence en éliminant des emplois bien rémunérés à Winnipeg. »

Transcontinental a fermé 20 sites partout au Canada cours des 15 dernières années. L’imprimerie de Winnipeg devrait fermer ses portes d’ici 2021, mais les travailleuses et travailleurs seront licenciés avant cette date au fur et à mesure que la charge de travail diminue.

« Il y a tout juste deux ans, Transcontinental s’était engagée à au moins cinq ans de production à Winnipeg, évoquant la possibilité d’aller même jusqu’à 10 ans, a indiqué Gavin McGarrigle, directeur de la région de l’Ouest. Ce geste trahit non seulement les travailleuses et travailleurs, mais il massacre aussi l’impression commerciale à grande échelle au Manitoba. »

Les travailleuses et travailleurs, membres de la section locale 191 d’Unifor, impriment des magazines et des circulaires à l’usine, laquelle opère depuis des générations.

« C’est un triste jour pour les travailleuses et travailleurs, dont bon nombre travaillent à l’usine depuis des décennies, a précisé Jill Wilson, présidente de la section locale 191 d’Unifor. Clairement, Transcontinental ne les remercie pas de leur loyauté. »

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour toute demande des médias ou organiser une entrevue par téléphone, Facetime, Skype ou Zoom, communiquez avec Kathleen O’Keefe, représentante aux communications d’Unifor, à l’adresse kathleen.okeefe@unifor.org ou au numéro 416-896-3303 (cellulaire).