Vous êtes ici

Selon un rapport du Ministère, le manque de personnel à Brucelea Haven pourrait avoir entraîné la mort de deux résidents

Une femme âgée en chaise roulante est accompagnée de deux travailleurs de la santé à côté d'un graphique intitulé "Les maisons de retraite devraient être un endroit sûr pour vivre". De meilleurs soins. Travail plus sûr. #LesSoinsPrennentDuTemp".
7 aoû 2019 - 0:00

WALKERTON – Les travailleurs de la santé représentés par la section locale 2458 d'Unifor au foyer Brucelea Haven, un foyer pour personnes âgées à Walkerton, ne sont pas surpris par le rapport des agents de conformité du ministère de la Santé et des Soins de longue durée sur les conditions de vie et de travail au foyer.

« Depuis des mois, les travailleuses et travailleurs soulèvent la question du manque de personnel adéquat auprès de l'employeur, et ont même organisé un rassemblement devant le foyer le 16 mai, a déclaré Tullio DiPonti, président de la section locale 2458 d’Unifor. Nos membres accorderont toujours la priorité aux résidents et risquent de s'épuiser pour faire des centaines d'heures supplémentaires, mais ils travaillent encore à court de personnel 95 p. cent du temps. Si l'employeur avait écouté les avertissements répétés des travailleurs, des résidents et des familles pour augmenter les effectifs, je crois que ces incidents tragiques auraient pu être évités. »

Le 24 juillet, la Direction des inspections des établissements de soins de longue durée du Ministère a publié ses conclusions sur son enquête sur les conditions à Brucelea Haven. Le Ministère a émis un ordre d'observation qui comprenait un nombre stupéfiant de 31 avis écrits, dont deux ordres de deux directeurs et 18 ordres de non-conformité pour l'adresse du foyer.

Le rapport a révélé qu'un manque de personnel adéquat a fait en sorte que les résidents ne recevaient pas de bains, de soins buccaux, d'aide pour aller à la toilette, de médicaments en temps opportun ou d'aide pour se nourrir.

« L'insuffisance des niveaux de dotation en personnel n'est pas propre à Brucelea Haven. Lorsque la tragédie frappe, certaines maisons se font prendre, mais beaucoup d'autres continuent de fonctionner dans des conditions aussi épouvantables sans être contrôlées, a déclaré Ken Durocher, secrétaire-trésorier de la section locale 2458 d’Unifor. Le manque chronique de personnel et l'incapacité de recruter et de maintenir en poste du personnel, en particulier des préposés aux services de soutien à la personne, sont les symptômes du sous-financement à l'échelle du système, de la détérioration des conditions de travail et de la faible rémunération des travailleurs qualifiés du secteur des soins de longue durée partout en Ontario. » 

L'employeur s'est engagé à embaucher 13 autres préposés aux services de soutien à la personne, une infirmière autorisée supplémentaire, deux directeurs des soins, un nouveau poste de coordonnateur des soins cliniques, et à élaborer un nouvel horaire qui visera à améliorer la distribution uniforme des bains aux résidents. Le Ministère a donné à Brucelea Haven jusqu'en février 2020 pour se conformer pleinement à tous ses ordres.

« Au gouvernement de l’Ontario, nous disons qu’il est temps de cesser de se défiler. Vous devez immédiatement vous attaquer à la crise actuelle des soins de longue durée. Comme nous l'avons vu pas plus tard que la semaine dernière dans le cadre de l'enquête sur Wettlaufer et du présent rapport, il y a un grand besoin d'investissements et de personnel accrus dans le système de soins de longue durée de la province pour éviter une autre tragédie. Ces recommandations concernant Brucelea devraient s'appliquer à tous. La vie des gens est en jeu et ce gouvernement doit intervenir », a déclaré Tullio DiPonti.

Unifor représente 140 employés des classifications de l'entretien ménager, de l'alimentation, de la blanchisserie, de la maintenance, des infirmières auxiliaires autorisées et des services de soutien à la personne au foyer Brucelea Haven. De concert avec plus de 14 000 travailleuses et travailleurs des soins de longue durée d’Unifor à travers l'Ontario, ils ont activement fait campagne et exercé des pressions en faveur d'une norme minimale mesurable et exécutoire de soins qui permettrait d'assurer un ratio personnel/résidents sécuritaire. Des renseignements sur la campagne d’Unifor se trouvent à l’adresse www.caretakestime.ca

Le syndicat est heureux d'accueillir le personnel supplémentaire qui sera embauché et travaillera avec l'employeur pour s'assurer que toutes les ordonnances du Ministère seront entièrement mises en œuvre.  Le défi consistera à attirer des préposés aux services de soutien à la personne, car leur pénurie demeure dangereuse dans l'ensemble de la province. 

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Hamid Osman, représentant aux communications d’Unifor, à l’adresse hamid.osman@unifor.org ou au 647-448-2823 (cellulaire).