Unifor demande au premier ministre Ford d'utiliser les fonds d’urgence non alloués pendant la pandémie pour protéger les travailleuses et travailleurs

Partager
Main Image
Image
Pre-pandemic photograph of Naureen Rizvi speaking at a microphone at a rally for workers’ rights.

Le 27 janvier 2021                     

TORONTO – Unifor réitère ses demandes pour que le premier ministre Ford protège les travailleuses et travailleurs de première ligne, comme le révèle un nouveau rapport du Centre canadien de politiques alternatives (CCPA) qui montre que l'Ontario est en tête des provinces pour les fonds d’urgence non alloués pendant la pandémie et derrière les autres pour la part provinciale des dépenses liées à la COVID-19.

« L'Ontario a non seulement échoué à fournir le financement par habitant que les autres provinces ont fourni, mais retarde également à dépenser les fonds qu'elle a mis de côté, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Les décès dans les soins de longue durée, les hôpitaux surpeuplés et l’effondrement des revenus et des avantages des travailleuses et travailleurs s'accumulent depuis dix mois. Savoir maintenant qu'il reste de l'argent sur la table, non alloué et non dépensé, est honteux. »

Selon le rapport, l'Ontario dispose de deux importants fonds d'urgence non alloués d'une valeur de 4 milliards de dollars pour le Fonds de lutte contre la pandémie et de 2,02 milliards de dollars pour le Fonds de soutien aux personnes, aux emplois et à la relance, soit plus que toute autre province.

Des besoins immédiats en personnel et en salaires pour les soins de longue durée aux dépenses de relance comme les investissements dans les transports en commun, Unifor a fait de nombreuses suggestions au gouvernement sur la meilleure façon d'aborder la protection des travailleuses et travailleurs et la relance. Retenir des fonds déjà budgétisés ne permet pas de protéger les personnes ni d'améliorer nos chances d'une reprise économique forte.

« Le premier ministre Ford ne peut pas s'attendre à ce que le gouvernement fédéral s'occupe de tout. Il doit faire passer la vie des travailleuses et travailleurs de l'Ontario avant ses propres économies à court terme, a déclaré Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario d'Unifor. Il est temps d'utiliser ces fonds d'urgence pour ce pour quoi ils sont conçus, c'est-à-dire aider à protéger les travailleurs et à créer réellement des emplois. »

Le lundi 25 janvier, Mme Rizvi a présenté le mémoire d’Unifor dans le cadre des consultations budgétaires de l'Ontario lors d'une réunion publique en ligne et le texte complet du mémoire du syndicat est disponible en ligne.

Visitez le site rebatirenmieux.unifor.org pour lire la version complète de la Feuille de route pour une relance économique équitable, inclusive et résiliente.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour obtenir de plus amples informations ou organiser une entrevue par FaceTime, Zoom ou Skype, contactez la représentante aux communications d’Unifor, Sarah McCue, à @email ou au 416-458-3307 (cell).