Trouvons des solutions au sous-emploi chronique

Partager
Main Image
Image

Tous les leaders vous diront qu’ils ne peuvent être efficaces sans connaître en tout temps les préoccupations des gens, les enjeux qui surgissent avec la famille et les amis, ce qui les rend anxieux, les désirs qu’ils formulent aujourd’hui et leurs espoirs de demain.  À titre de dirigeant d’un syndicat national, je consacre énormément de temps à parler aux gens pour tenter d’en connaître davantage à leur sujet et sur leur vie.

Je peux dire que, de plus en plus, les personnes que je rencontre, tant dans le mouvement syndical que dans la société (y compris dans certains milieux d’affaires), parlent de la nécessité d’intensifier le dialogue sur les enjeux d’aujourd’hui, plus particulièrement en ce qui a trait à l’emploi et à l’économie.

Les gens m’ont exprimé leur opinion sur l’urgence de rassembler les meilleures idées afin de trouver de vraies solutions pour nous sortir de l’emprise du sous-emploi chronique. Les gens expriment également leur frustration quand ils se font dire que les emplois de qualité appartiennent au passé. Nous savons que la création d’emplois de qualité est possible. Les gens me disent qu’ils veulent que les syndicats, les entreprises et les gouvernements travaillent de concert afin que nous puissions tous avoir accès à des emplois de qualité.

La population comprend de plus en plus que l’économie est en voie de dérailler et que les choses ne vont pas s’améliorer sans déployer les efforts nécessaires. Pensez à la sensibilisation sur le sort des stagiaires non rémunérés. La pratique est maintenant si répandue chez les employeurs avec les étudiantes et étudiants qui acceptent un, deux voire plusieurs emplois non rémunérés, que les législateurs partout au Canada ont été forcés d’agir pour combattre l’exploitation des jeunes. Avec des mesures législatives très faibles, l’Ontario et la Saskatchewan ont dû intervenir de façon drastique, et ce n’est pas terminé. Le projet de loi d’initiative parlementaire présentement devant la législature de l’Ontario exigerait que les employeurs rendent des comptes sur les stagiaires non rémunérés qu’ils embauchent. Au gouvernement fédéral, le NPD a également présenté un projet de loi d’initiative parlementaire visant à renforcer la réglementation qui protège les stagiaires non rémunérés.

Cette semaine, je participe, à Ottawa, au Forum social des peuples sur des sujets variés, un dialogue de 10 000 personnes mettant l’accent sur plusieurs enjeux allant des droits des Autochtones, aux défis environnementaux, aux relations internationales et aux crises, aux services publics et à la façon de créer des emplois de qualité. Les profondes préoccupations économiques dominent l’ordre du jour, y compris l’aggravation des inégalités de revenus. Le Forum social des peuples, convoqué par un réseau de syndicats et de groupes communautaires du Canada et du Québec, sera l’hôte de discussions dont nous avons désespérément besoin.

Au mot clic #PSF14, Unifor est l’hôte d’un panel qui examine la situation et les défis du marché de l’emploi d’aujourd’hui : la croissance du travail précaire, le travail à temps partiel et temporaire et comment créer de véritables perspectives d’emplois de qualité, plus particulièrement pour les jeunes.  Il s’agit du premier événement formel préalable au lancement de notre Sommet sur les emplois de qualité qui aura lieu à Toronto du 3 au 5 octobre. Je serai le plus âgé des intervenants sur la scène afin de partager l’affiche avec trois personnes : deux jeunes travailleurs d’Unifor et Jessica McCormick, présidente nationale de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants.

Le Sommet sur les emplois de qualité montre qu’Unifor déploie ses initiatives au-delà de ses membres afin d’améliorer la vie de toutes les travailleuses et tous les travailleurs au Canada. C’est un objectif ambitieux, mais fondamentalement, nous devons commencer par créer de bons emplois qui permettent un niveau de vie décent, des conditions de travail sécuritaires et veillent à ce que les milieux de travail traitent les personnes avec dignité et respect.

Les emplois de qualité aident toute la collectivité, y compris les entreprises locales, en versant des salaires aux gens ordinaires qui dépensent leurs revenus pour des maisons, des voitures, des jouets et des équipements sportifs pour leurs enfants. Les emplois de qualité permettent aux travailleuses et travailleurs de prendre soin de leur famille en achetant des biens et services chez les fournisseurs locaux.

Le Sommet sur les emplois de qualité rassemblera des intervenants qui semblent disparates : industrie, gouvernement, ONG, étudiantes et étudiants, institutions académiques, travailleuses et travailleurs et syndicats, afin de discuter de la nécessité de créer des emplois décents et trouver des solutions. Le sous-emploi chronique des jeunes, la surqualification des travailleuses et travailleurs, la précarité sans cesse croissante du marché du travail seront les sujets au cœur des discussions; comment pouvons-nous convertir des emplois médiocres en emploi de qualité et d’où viendront les emplois de qualité dans l’économie d’aujourd’hui et à l’avenir? 

Il n’est pas question de nous lamenter sur l’état des choses : nous sommes prêts à aller de l’avant en trouvant de vraies solutions durables. Nous considérons cet événement tellement prioritaire qu’Unifor lance un grand filet et ouvre le forum à quiconque désire y participer.  Cette participation est gratuite; les discussions seront animées et tout sauf prévisibles.  

Je suis convaincu que nous pouvons faire mieux, que nous pouvons créer une économie qui produira beaucoup plus d’emplois de qualité que de moins bons, qui créera un environnement dans lequel les emplois précaires seront choses du passé, et dans laquelle chaque personne en mesure de travailler pourra trouver un emploi décent afin d’assurer sa subsistance et celle de sa famille.

Je sais que nous y arriverons. Le tout commence avec la sensibilisation. Nous pourrons ensuite trouver de vraies solutions. Du 3 au 5 octobre, joignez-vous à moi lors du Sommet sur les emplois de qualité à Toronto ou suivez la diffusion en direct de l’événement ou sur Twitter.

Ressources

http://www.sommetsurlesemploisdequalite.ca/

https://twitter.com/GoodJobsEmplois
http://www.cbc.ca/news2/interactives/internship-legislation/