Remercions tous les héros et les héroïnes de la COVID-19 qui continuent à se présenter au travail

Partager
Main Image
Image

Par Jerry Dias

Beaucoup de choses ont changé en une semaine seulement.

Nous appelons nos proches et nos voisins pour prendre de leurs nouvelles, nous fouillons dans le garde-manger pour faire durer les provisions un peu plus longtemps, et nous comptons sur les travailleuses et travailleurs de la santé pour nous aider à naviguer dans le nouveau monde de l'isolement, du dépistage et des soins.

De mon côté, je négocie au nom des membres d'Unifor au téléphone plutôt qu'à table et je parle aux réseaux d'information par Skype depuis ma cuisine.

Pour un trop grand nombre de personnes, la crise de la COVID-19 est synonyme de mises à pied soudaines et d'isolement.

Ceux qui le peuvent restent à la maison et en sécurité, mais n'oublions pas que des travailleuses et travailleurs continuent de stocker les rayons des magasins, de nous garder connectés par téléphone et Internet, de maintenir l’électricité et le gaz allumés et, plus important encore, de fournir des soins personnels aux malades dans les hôpitaux et aux personnes âgées dans les foyers de soins de longue durée.

Les travailleuses et travailleurs de première ligne continuent de se lever et d’aller au travail tous les jours malgré le risque d’être exposés à la COVID-19, et malgré leurs inquiétudes pour leur propre famille.

Unifor représente les opérateurs de transport, les préposées et préposés des services de soutien à la personne et les travailleuses et travailleurs de la santé, le personnel des refuges, les techniciens des télécommunications, les travailleuses et travailleurs des compagnies aériennes, des médias, du secteur de l'énergie, des épiceries, de la vente au détail et même des usines qui approvisionnent le pays en papier de toilette.

Bon nombre de ces « héros et héroïnes de la COVID-19 » sont sous-évalués et sous-payés même dans de meilleurs moments, et travaillent aujourd'hui sous une pression croissante et à grands risques personnels. Au milieu de cette crise, ce sont les travailleuses et travailleurs dont nous avons tous besoin pour rester en bonne santé.

Ils sont là pour nous, et il existe des moyens de défendre les héros et les héroïnes de la COVID-19.

Nous pouvons réduire les contacts personnels, rester chez nous autant que possible et, lorsque nous devons acheter des biens essentiels, nous pouvons respecter la distanciation sociale. Rester à six pieds des autres réduit les risques pour tout le monde.

Lorsque vous êtes à court de provisions, ou lorsque vous avez besoin de soins ou de services médicaux, soyez aimable et patient. Les travailleuses et travailleurs canadiens font du mieux qu'ils peuvent.

Les Canadiennes et Canadiens qui, comme moi, travaillent actuellement de la maison peuvent manifester leur soutien par des actions personnelles et des demandes de mesures politiques visant à protéger et à soutenir les travailleuses et travailleurs.

Le gouvernement et les employeurs doivent en faire plus et agir rapidement.

Les travailleuses et travailleurs demandent à Ottawa d'agir rapidement en ce qui concerne les réformes de l'assurance-emploi et les mesures d'urgence afin que tous les travailleuses et travailleurs touchés par la pandémie aient un chèque de paie fiable et décent.

Le gouvernement fédéral a augmenté certaines prestations d'assurance-emploi, mais des lacunes subsistent. Tout travailleur mis à pied doit encore attendre une semaine pour être admissible aux prestations. Nous devons combler les lacunes et payer chaque travailleur.

Les travailleuses et travailleurs à temps partiel et occasionnels n'ont généralement pas assez d'heures pour avoir droit aux prestations. Cette situation doit changer.

Unifor a négocié des primes pour les travailleuses et travailleurs des grands employeurs du commerce de détail au Canada et de nouveaux équipements de protection, des améliorations des prestations de congé de maladie et une aide au revenu complète pour les congés de maladie ont été mis en place.

Ces conversations ont lieu dans chacun des secteurs de services essentiels. Les services de transport en commun sont à l'écoute des travailleuses et travailleurs et imposent d’embarquer à l'arrière de l’autobus. Les techniciens des télécommunications vérifient les clients avant d'entrer dans les maisons et portent des équipements de protection.

Dans le secteur des soins de santé, nous surveillons de près pour nous assurer que les travailleuses et travailleurs restent en sécurité sur leur lieu de travail. Le moment est venu d'écouter les professionnels et de tenir compte des appels des travailleuses et travailleurs, et de nos syndicats.

Je crois que les Canadiennes et Canadiens sont prêts à faire front commun pour lutter contre cette pandémie. Il faut protéger les travailleuses et travailleurs des secteurs de la santé, du commerce de détail, des transports en commun, des télécommunications, des transports, de la foresterie, des sociétés d'État et de l'énergie qui font fonctionner nos infrastructures.  

Lorsque nous sortirons de cette crise, nous ne devrons jamais oublier les efforts qu'ils ont déployés pour assurer notre sécurité, notre alimentation et nos connexions. 

La prochaine fois que vous entendrez parler de coupes dans votre hôpital local ou d'une campagne contre les salaires de misère, ce sera à votre tour de redonner et de défendre ces héros et ces héroïnes de la COVID-19.

Faisons plus que les remercier.  Haussons les normes.