Mise à jour au sujet de l'enquête sur une violation des statuts

Main Image
Image
Groupe en t-shirts arc-en-ciel regroupés sous une arche arc-en-ciel
Partager

Chers membres,

Mercredi, l'équipe de dirigeantes et dirigeants d'Unifor a fait le point sur l'examen par le Conseil exécutif national (CEN) d'une enquête externe indépendante concernant une plainte selon laquelle l'ancien président national Jerry Dias aurait violé les statuts du syndicat.

Les conclusions de l'enquête sont profondément décevantes et troublantes. Nous comprenons l'indignation que beaucoup d'entre vous ressentent. Nous partageons également cette indignation.

Jerry Dias est accusé d'avoir enfreint l’article 4, des statuts, le Code d'éthique et des pratiques démocratiques du syndicat, après que l'enquêteuse ait déterminé que, selon la prépondérance des probabilités, Jerry Dias a manqué à ses obligations lors d'une interaction avec un fournisseur tiers. L'infraction n'impliquait aucun fonds d'Unifor.

Nous fournissons maintenant une mise à jour supplémentaire sur l'enquête. Unifor a pour pratique stricte de préserver la confidentialité des plaignants; nous considérons la confidentialité comme un élément important d'un processus de plainte interne efficace.

Cependant, dans un souci de transparence, nous pouvons confirmer, avec sa permission, que l'adjoint du président national d'Unifor, Chris MacDonald, a déposé la plainte en vertu du Code d'éthique contre Jerry Dias.

L'enquêteuse a constaté qu'après avoir reçu les fonds, Chris MacDonald a immédiatement pris des mesures pour les signaler. Il a été établi qu'il était un témoin crédible.

En outre, le mandat de l'enquêteuse comprenait également l'examen de la conduite du plaignant. L'enquêteuse a conclu que Chris MacDonald n'a pas enfreint les statuts d'Unifor.

L'enquêteuse a également établi qu'il y avait eu ingérence sous forme de contact avec le plaignant.

Comme vous le savez peut-être, Jerry Dias a déclaré qu'il entrait dans un établissement de réadaptation résidentiel pour traiter des problèmes de toxicomanie. Nous espérons qu'il reçoit le traitement médical dont il a besoin. Nous avons également appris qu'une organisation médiatique a obtenu un document médical concernant Jerry Dias. Soyez assurés qu'Unifor n'est pas à l'origine de la fuite de ce document. Conformément à sa politique de protection de la vie privée, Unifor ne fera pas d'autres commentaires sur sa santé ou sur les conclusions que l'on peut tirer des documents médicaux remis aux médias.

Récapitulation des faits que l'enquête externe et indépendante a établis :

  • En décembre 2021 et janvier 2022, Jerry Dias a fait la promotion des trousses de test rapide d'un fournisseur auprès de divers employeurs d'Unifor, soit directement, soit par l'intermédiaire du personnel d'Unifor sous sa direction. Plusieurs employeurs de membres d'Unifor ont acheté des tests à la suite des présentations de Jerry Dias.
  •  À un certain moment avant le 20 janvier 2022, Jerry Dias a accepté la somme de 50 000 $ du fournisseur.
  • Le 20 janvier 2022, Jerry Dias a donné à un employé d'Unifor ce qu'il a dit être la moitié des fonds (25 000 $), en disant à l'employé que cette somme provenait du fournisseur.
  • L'employé a par la suite déposé une plainte en vertu du Code d’éthique d'Unifor et a remis les fonds qu'il avait reçus de Jerry Dias à la secrétaire-trésorière nationale. 

Après avoir reçu la plainte le 26 janvier, notre syndicat a agi immédiatement. Nous avons mandaté une enquêteuse externe indépendante et lui avons donné les pleins pouvoirs pour mener une enquête approfondie.

Nous avons demandé à Jerry Dias de participer à l'enquête, mais les conclusions ont été établies sans qu'il ait apporté de témoignage. Il a fourni des documents médicaux indiquant qu'il souffre d'un certain nombre de problèmes de santé et a pris un congé médical le 6 février 2022. Le 11 mars, il a informé le CEN de sa retraite immédiate en raison de problèmes de santé.

Les résultats de l'enquête ont été communiqués au bureau de la secrétaire-trésorière nationale le 15 mars 2022. Les 21 et 22 mars, les conclusions de l'enquêteuse ont été examinées par le CEN.

Voici les prochaines étapes :

Comme le prévoient nos statuts, il y aura une audience devant le CEN, au cours de laquelle Jerry Dias aura l'occasion de présenter des informations et des arguments complets concernant l'accusation.

Le CEN a également adopté une motion demandant à tous les candidats et candidates aux postes de dirigeantes et dirigeants nationaux lors des prochaines élections de mettre en pause leurs activités de campagne, pour le moment, pendant que le syndicat se concentre sur cette situation.

Le CEN se réunira au cours des prochaines semaines pour discuter de la vacance du poste de président national. Les membres de votre Conseil exécutif national se sont montrés remarquables dans le traitement de cette question jusqu'à présent.

Nous croyons profondément qu'aucun membre d'Unifor n'est au-dessus des statuts ou du Code d’éthique du syndicat.

La responsabilité et la transparence sont des principes fondamentaux de notre syndicat. Nous continuerons à vous tenir informés en vous fournissant des mises à jour dans les meilleurs délais sur les développements futurs. Notre travail en tant que syndicat se poursuivra, selon les principes de démocratie, de solidarité, de transparence et de responsabilité sur lesquels nous nous sommes toujours appuyés, pour vous faire progresser, vous et tous les membres d'Unifor.

En toute solidarité,

Lana Payne, secrétaire-trésorière nationale d’Unifor
Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor
Gavin McGarrigle, directeur de la région de l’Ouest d’Unifor
Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario d’Unifor
Linda MacNeil, directrice de la région de l’Atlantique d’Unifor