Lettre au ministre Fraser concernant loctroi du statut dimmigrant Abu Hena

Main Image
Image
Unifor logo
Partager

Honorable Sean Fraser
Ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté
Édifice de la Confédération, bureau 733
Chambre des communes
Ottawa (Ontario)  K1A 0A6

OBJET : ANNULER LA DÉPORTATION ET ACCORDER LE STATUT D’IMMIGRANT À L’ÉTUDIANT INTERNATIONAL ABU HENA MOSTOFA KAMAL

Monsieur le Ministre Fraser,

Nous vous écrivons aujourd’hui pour exprimer notre soutien et notre solidarité envers Abu Hena Mostofa Kamal, un étudiant international du Bangladesh, résidant à Thunder Bay et faisant actuellement l’objet d’une ordonnance d’expulsion injuste. Unifor demande à votre gouvernement d’intervenir dans cette affaire, d’annuler l’ordonnance d’expulsion et de lui accorder la résidence permanente au Canada.

Depuis son arrivée en 2018, Abu a démontré son engagement à s’établir ici, au Canada, en obtenant un emploi, en lançant sa propre entreprise, en faisant du bénévolat dans la communauté de Thunder Bay, et en devenant un fervent militant en soutien aux autres étudiants internationaux. Maintenant, en raison de facteurs hors de son contrôle, dont la COVID-19, les frais de scolarité qui grimpent en flèche et les retards de traitement des demandes d’immigration, il est puni en étant expulsé du pays.

Nous craignons que de nombreux autres étudiants soient dans des situations similaires à celle d’Abu partout au pays. Des personnes viennent au Canada pour étudier, travailler et contribuer à leurs communautés locales, mais passent entre les mailles du filet de notre système d’immigration qui continue de faire venir des personnes au statut précaire. Ces étudiants et travailleurs temporaires sont souvent victimes d’abus et d’exploitation aux mains d’employeurs, de recruteurs et de propriétaires qui cherchent à profiter des personnes qui disposent de peu d’avenues pour exercer leurs droits par crainte d’être détenues et expulsées. Bon nombre d’étudiants et de familles s’endettent lourdement parce qu’ils doivent payer plus de trois fois les frais de scolarité des étudiants canadiens. Pendant ce temps, les retards dans le traitement des demandes d’immigration mettent en danger la vie des étudiants internationaux et des travailleurs migrants, engendrant un stress, une incertitude et une peur inutiles.

Nous comptons sur votre gouvernement pour faire ce qu’il faut et démontrer son engagement envers les droits de la personne et la justice en veillant à ce qu’Abu ait une chance équitable d’obtenir la résidence permanente au Canada. Nous continuons également de soutenir les appels à la résidence permanente à l’arrivée pour tous les migrants afin de mettre fin au cycle de précarité et d’insécurité auquel font face des milliers d’étudiants internationaux et de travailleurs migrants au Canada.

Nous vous remercions de votre temps et de votre attention concernant cet important enjeu.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, mes salutations distinguées.

LANA PAYNE
Présidente nationale

c.c.  Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario d’Unifor

        Honorable Marco Mendicino, ministre de la Sécurité publique