Les délégués d'Unifor ont des attentes élevées pour les discussions sur le climat

Partager
Main Image
Image

La délégation d’Unifor est arrivée à Paris pour assister à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), un événement mondial et historique. Je suis à Paris avec un groupe de représentants chevronnés et Ken Smith, président de la section locale 707A, qui est arrivé aujourd’hui.

Le lundi, journée inaugurale, a été marqué en après-midi par un discours du premier ministre Justin Trudeau, présent ici pour signaler que le « Canada est de retour » comme acteur positif sur la scène internationale. Voilà le message qui a été transmis hier soir à la délégation d’Unifor, au président du CTC Hassan Yussuff et à quelques amis du Syndicat des Métallos, reçus par le gouvernement canadien au Centre culturel canadien, près de l’Assemblée nationale française. Animé par Catherine McKenna, la nouvelle ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’événement rassemblait des environnementalistes, des chefs des Premières Nations, des syndicalistes et des politiciens municipaux et provinciaux, dont quatre premiers ministres et plusieurs ministres de l’Environnement.

De loin le plus mémorable, le coup d’envoi de la COP21 a été donné dans les rues de Paris dimanche. Des dizaines de milliers de Parisiens ont formé une chaîne humaine géante à partir de la place de la République. La chaîne humaine a été organisée après l’annulation de la marche de la société civile prévue dimanche pour des motifs de sécurité. Avant la formation de la chaîne, des milliers de chaussures ont été disposées sur la place pour symboliser l’absence des manifestants.

Un grand nombre de délégués, dont Unifor, se sont rendus au Bataclan, encore fermé, là où un carnage a eu lieu lors des attentats terroristes. En face du Bataclan se trouvent des milliers de fleurs, de poèmes et de photos des jeunes victimes qui ont péri dans la salle de spectacle. Ce lieu nous a tous beaucoup émus.

Au total, 44 syndicalistes canadiens participent à la COP. Unifor et le CTC font partie du Réseau action climat Canada. Hier après-midi, plusieurs membres de notre groupe ont assisté à la séance stratégique du Réseau pour faire le point sur les négociations.

La COP21 est un événement d’envergure comprenant des centaines de volets, dont des négociations relatives à différents aspects de l’entente sur les changements climatiques, des réunions bilatérales et des événements parallèles organisés par des pays, des groupes de la société civile et des syndicats. Demain, je prendrai la parole à l’occasion d’un événement spécial mis sur pied par le CTC. Nous nous attendons à ce qu’un certain nombre de politiciens canadiens et de nombreux groupes communautaires et groupes environnementaux y prennent part.

Au fur et à mesure que les négociations se préciseront ici, nous en apprendrons davantage sur les décisions cruciales à prendre pour éviter des dommages irréparables à l’environnement. Le Canada et les autres pays conviendront-ils d’un processus contraignant pour limiter le réchauffement climatique à deux degrés Celsius? La déclaration définitive de la COP21 inclura-t-elle une transition équitable pour les travailleurs? Les pays développés créeront-ils un fonds pour aider les pays en développement à passer à une économie verte et à s’adapter aux changements climatiques impossibles à freiner? Nous espérons obtenir des réponses à ces questions aujourd’hui et demain. Restez à l’affût!