Vous êtes ici

Nouvelle convention collective à la mine de sel de Goderich : la section locale 16-O d’Unifor réalise des gains importants

Photo of eight miners in casual clothing and masks giving the thumbs up
31 mar 2021 - 0:00

GODERICH—Les membres de la section locale 16-O d'Unifor travaillant chez Compass Minerals ont ratifié une nouvelle convention collective répondant à bon nombre des questions qui restaient à régler depuis la grève de 2018.

« Des négociations habiles combinées à une grève collective en 2018 ont rendu cette convention possible », a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor.

La nouvelle convention collective prévoit des augmentations salariales annuelles de 2 %, 3 %, 3 %, 3,5 % et 4 %. Les membres recevront une prime à la ratification de 3 000 $ et de nombreuses améliorations ont été apportées aux avantages sociaux. La section locale a également réussi à négocier la création d'un poste d’intervenante auprès des femmes et l'adoption d'un nouveau libellé sur le harcèlement et la santé mentale.

« Notre grève a été un moyen d’investir pour les prochaines conventions, a déclaré Gary Lynch, ancien président de la section locale 16-O d'Unifor, qui est maintenant représentant national de service au sein d’Unifor. En 2018, il fallait rappeler à l'employeur qu'Unifor est un syndicat puissant qui ne peut pas être bousculé. La solidarité communautaire et syndicale que nous avons bâtie a permis de résoudre la grève et d’obtenir les gains et la stabilité que nous avons atteints dans le cadre de cette convention collective, sans aucune mesure de grève. »

La section locale 16-O d'Unifor a été en grève pendant 12 semaines en 2018 à la mine de sel de Goderich, en Ontario. Le recours par l'employeur à des briseurs de grève a prolongé la grève et a mobilisé le soutien des membres du syndicat en Ontario, et dans tout le Canada, alors que des milliers de personnes ont participé à des rassemblements sur la ligne de piquetage.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour les demandes des médias ou organiser une entrevue par FaceTime, Zoom ou Skype, veuillez contacter le représentant aux communications d’Unifor, Ian Boyko, à ian.boyko@unifor.org ou au 778-903-6549 (cell)..