Vous êtes ici

Nous avons une bonne raison de célébrer la fête du Travail

Par Jerry Dias, président national d'Unifor

TORONTO, le 1er sept. 2013 /CNW/ - La fête du Travail est l'occasion de passer du temps avec les amis et la famille une dernière fin de semaine avant que l'été ne tire à sa fin et de voir les couleurs flamboyantes de l'automne, et c'est aussi le moment de penser à notre bonheur et aux fruits de notre travail.

Nous pouvons être reconnaissants envers plusieurs choses au Canada. Nous vivons dans un magnifique pays, rempli de bonnes personnes qui se soucient les unes des autres.

En fin de semaine, j'ai été honoré d'être élu président d'Unifor, qui a uni deux remarquables syndicats canadiens, le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

Étant le plus grand syndicat du secteur privé au Canada avec plus de 300 000 membres de toutes les régions du pays et tous les secteurs de l'économie, Unifor est le reflet de la société canadienne et des valeurs canadiennes.

J'entreprends ce mandat avec 35 ans d'expérience dans le mouvement syndical. J'ai commencé comme délégué syndical à l'usine de Havilland Aviation (maintenant Bombardier Aérospatiale) en 1978. Mon père, un immigrant guyanais, a travaillé à l'usine aussi et était également un militant syndical dévoué, alors que ma mère travaillait dans une autre usine.

J'ai été témoin de combats et d'espoirs. J'ai vu des travailleuses et travailleurs s'unir en croyant qu'en se regroupant ils pourraient améliorer leurs lieux de travail et leurs communautés, et je les ai vus arriver à le faire.

C'est ce qui m'inspire et c'est ce qu'entend faire Unifor.

Nous célébrons le travail pendant ce congé en donnant aux travailleuses et travailleurs une journée de congé de plus pour passer du temps avec leurs amis et leur famille. Après tout, nous travaillons au départ pour notre famille et nos amis. Nous travaillons pour offrir une bonne vie à nos enfants pendant que nous les éduquons, dans l'espoir qu'ils auront un avenir sûr et une raison d'être optimistes face à leur vie.

Ce sont des valeurs canadiennes de base, et ce sont les valeurs d'Unifor. Alors, ce n'est pas une coïncidence si ce nouveau syndicat dynamique a été fondé pendant cette fin de semaine de la fête du Travail.

Au moment de jeter les bases d'Unifor, à la suite d'un incroyable processus de mobilisation et de consultation des membres de la base pendant deux ans, nous leur avons demandé quel genre de syndicat ils voulaient. Leur réponse a été très claire.

Ils veulent un syndicat moderne, responsable, démocratique et progressiste. Ils veulent que nous luttions pour l'égalité et l'inclusion. Ils veulent un syndicat qui communique de manière efficace et qui écoute autant qu'il prend la parole.

Ils veulent un syndicat inclusif. Nos membres sont des femmes, des hommes, des blancs, des gais, des hétérosexuels, des autochtones, des personnes ayant un handicap, des personnes racisées. Notre syndicat va assumer sa responsabilité pour combattre le racisme et la discrimination.

Et c'est exactement le type de syndicat que nous bâtissons maintenant.

Unifor travaillera de près avec d'autres organisations et d'autres syndicats, avec des entreprises, des gouvernements et des groupes communautaires pour instaurer de bonnes conditions de vie et obtenir des emplois sûrs pour nos enfants.

Nous allons trouver de nouvelles manières de recruter des travailleuses et travailleurs qui n'ont pas de voix en ce moment, les sans-emplois, les non-syndiqués, les jeunes qui passent d'un mauvais emploi à un autre, les travailleurs autonomes et quiconque croit qu'un changement positif est possible.

Ensemble, nous pouvons y arriver. Nous pouvons apporter des changements dans votre lieu de travail qui vont vous aider dans votre vie et votre communauté, peu importe la définition que vous leur donnez.

Bon congé pour la fête du Travail, et sachez que vous avez un nouvel allié puissant à vos côtés pour réaliser vos espoirs quant à l'avenir.

SOURCE Le Syndicat Unifor