Vous êtes ici

Les travailleuses et travailleurs de Windsor répondent à l’annonce de la fermeture de l’usine de pièces automobiles Nemak

11 aoû 2019 - 0:00

WINDSOR – Les membres du syndicat Unifor travaillant chez Nemak of Canada Corporation à Windsor se sont réunis aujourd'hui dans le cadre d’une assemblée extraordinaire afin de répondre aux plans de l'entreprise de fermer l'usine en 2020.

« Nemak ne peut pas fermer son usine de Windsor après avoir reçu des millions de subventions du gouvernement et avoir affiché des revenus de plus de 4 milliards de dollars à l'échelle mondiale, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. C'est une trahison à la fois des travailleuses et travailleurs qui ont permis de générer ces profits et du public dont ils ont siphonné des millions. »

Depuis 2015, Nemak a reçu de généreux appuis de plusieurs sources gouvernementales, dont une subvention de 1,5 million de dollars du gouvernement de l'Ontario, 1,3 million de dollars en allégements fiscaux de la ville de Windsor et 3 millions de dollars du gouvernement fédéral.

« Nemak rompt un accord avec les travailleuses et travailleurs pour garder cette usine ouverte au moins jusqu'en 2022, a déclaré John D'Agnolo, président de la section locale 200 d'Unifor. Les Canadiens ont financé cette entreprise, les travailleuses et travailleurs de Nemak ont développé son processus de production, et Unifor combattra cette fermeture. »

L'annonce de la fermeture survient après que Nemak ait obtenu une prolongation de quatre ans de la convention collective de la section locale 200 d'Unifor jusqu'en 2022, qui comprenait un gel des salaires de quatre ans.

L'employeur et Unifor ont convenu que l'usine de Windsor serait la seule source d'approvisionnement pour les blocs moteurs I-6 de General Motors et les blocs moteurs et châssis-moteurs de la Corvette Thelma et Louise.

En violation directe de cet accord, la société a annoncé qu'elle déplacera la production du bloc moteur diesel I-6, du bloc moteur et du châssis-moteur de la Corvette vers ses installations de Monterey, au Mexique, et qu'elle commencera à construire des blocs moteurs Fiat Chrysler Automobiles (FAC).

Les deux gammes de produits utiliseront le processus de production et la technologie mis au point à l'usine de production de Nemak à Windsor.

Unifor a demandé à rencontrer Armando Tamez Martinez, PDG de Nemak. À ce jour, aucune réponse n'a été reçue.

Pour obtenir de plus amples renseignements, contactez le représentant national aux communications d’Unifor, David Molenhuis, à david.molenhuis@unifor.org ou au (cell) 416-575-7453.