Vous êtes ici

Les négociations sont rompues avec Coast Mountain Bus Company

31 oct 2019 - 0:00

Le 31 octobre 2019

VANCOUVER—Le refus de la Coast Mountain Bus Company de faire des offres significatives au cours des dernières 48 heures a forcé les négociateurs des sections locales 111 et 2200 d'Unifor à rompre les négociations.

« Nous n'avons pas reçu d'offre sérieuse de la compagnie depuis que nous avons signifié l'avis de grève, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. En d'autres termes, l'entreprise se sent très à l'aise avec une action syndicale à la grandeur du système. »

Les négociateurs d'Unifor affirment qu'il n'y a pas eu de progrès sur les conditions de travail, les avantages sociaux ou les salaires, contrairement à une déclaration publiée jeudi par Michael McDaniel, président de Coast Mountain Bus Company.

« Je ne sais pas quels pourparlers M. McDaniel suit, mais l'employeur n'a pratiquement rien fait cette semaine sur les questions qui nous ont menés à un mandat de grève de 99 p. cent, a déclaré Gavin McGarrigle, directeur local de la région de l’Ouest d’Unifor Ouest. Les employés du transport en commun sont très découragés et les passagers du Metro Vancouver devraient être déçus de la réticence de la CMBC à trouver une solution. »

M. McGarrigle affirme qu'en l'absence de progrès en ce qui concerne les pauses pour les opérateurs et la prise en compte de la parité avec des travailleurs exécutant des tâches semblables au Canada et dans le propre réseau de Translink, près de 5 000 membres vont intensifier les mesures de pression au cours des semaines à venir.

Il n'y a pas d'autres pourparlers prévus. L'interdiction de porter l'uniforme et de faire des heures supplémentaires commencera à 8 h le 1er novembre

Pour obtenir de plus amples renseignements, contactez le représentant aux communications d’Unifor, Ian Boyko, à ian.boyko@unifor.org ou au 778-903-6549 (cell).