Vous êtes ici

Les négociations des travailleuses et travailleurs de la raffinerie Co-op Refinery Complex sont dans une impasse

27 sep 2019 - 0:00

Le 27 septembre 2019

REGINA – Après avoir passé les neuf derniers mois à négocier, la section locale 594 d’Unifor a déclaré que les négociations avec l’employeur de la raffinerie Co-op Refinery Complex étaient dans une impasse.

« La sécurité de la raffinerie passe par les membres d’Unifor, a déclaré Scott Doherty, adjoint au président national d’Unifor. Il est donc raisonnable de s’attendre à ce qu’une entreprise faisant des milliards de dollars de bénéfices présente une offre qui répond adéquatement aux besoins des travailleurs. »

La raffinerie Co-op Refinery Complex de Regina est une filiale en propriété exclusive de la Federated Co‑operatives Limited (FCL), une société qui a fait des bénéfices de près de 1,1 milliard de dollars en 2018.

« Notre comité de négociation a travaillé fort pour négocier une entente équitable qui respecte les travailleurs et qui tient compte de leurs préoccupations en matière de sécurité au travail et de sécurité d’emploi, a indiqué Kevin Bittman, président de la section locale 594. L’entreprise a plutôt demandé des concessions qui réduisent radicalement nos pensions et qui font du tort à nos familles à long terme. »

La section locale 594 a déclaré l’impasse auprès du ministre du Travail de la Saskatchewan Don Morgan le 26 septembre dernier. Le ministre désignera maintenant un médiateur.

L’entente collective entre la section locale 594 et la raffinerie Co-op Refinery Complex a pris fin le 1er février 2019. La section locale représente près de 800 travailleuses et travailleurs de la raffinerie.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Ian Boyko, représentant aux communications d’Unifor, à l’adresse ian.boyko@unifor.org ou au numéro 778‑903‑6549 (cellulaire).