Vous êtes ici

Les modifications de Brian Pallister apportées à la législation sur les relations de travail s'attaquent aux travailleuses et travailleurs et récompensent les employeurs cupides

15 oct 2020 - 0:00

Le 15 octobre 2020

WINNIPEG—Le premier ministre Brian Pallister utilise le projet de loi 16 pour faire pencher la balance encore plus en faveur de ses riches donateurs et s'attaquer aux droits des travailleuses et travailleurs, déclare Unifor.

« La législation antisyndicale de Brian Pallister est un cadeau aux employeurs cupides, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Brian Pallister est un premier ministre pour les riches et les puissants du Manitoba et les travailleuses et travailleurs ne le tolèreront pas. »

Le projet de loi visant à modifier la Loi sur les relations de travail a été conçu pour prolonger les grèves et les lock-out en supprimant le mécanisme alternatif de résolution des conflits qui permet aux conflits de travail de plus de 60 jours d'être résolus par des arbitres. Ce mécanisme a permis au Manitoba d'éviter les longs lock-out observés dans d'autres juridictions, comme le lock-out de sept mois à la raffinerie Co-op en Saskatchewan cette année.

« C'est la deuxième vague d'attaques de Brian Pallister contre les droits en milieu de travail, a déclaré Gavin McGarrigle. C'est du Pallister à son niveau le plus mesquin. Le Manitoba est confronté à de réels défis à l'ère de la COVID-19, mais le premier ministre préfère utiliser la législation pour intimider ses ennemis imaginaires. L'affaiblissement des droits fondamentaux au travail ne résoudra pas les problèmes complexes du Manitoba, il va les exacerber. »

Le projet de loi impose également aux syndicats des responsabilités supplémentaires en matière de rapports et facilite la révocation de l'accréditation de tout syndicat sur le lieu de travail. Les changements vont bien au-delà de ce qui a été recommandé par le comité d'examen syndical-patronal, un organe conjoint que le premier ministre a ignoré depuis son arrivée au pouvoir en 2016.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour les demandes des médias ou planifier une entrevue par Skype, Zoom ou FaceTime, veuillez contacter le représentant aux communications d’Unifor, Ian Boyko, à ian.boyko@unifor.org ou au 778-903-6549 (cell).