Vous êtes ici

Les membres d'Unifor ratifient une nouvelle convention collective avec FCA qui prévoit de nouveaux emplois et des investissements

Jerry Dias et le le comité central de négociation d'Unifor.
19 oct 2020 - 0:00

Le 19 octobre 2020

TORONTO—Les membres d’Unifor travaillant chez Fiat Chrysler à Brampton, Etobicoke, Windsor, Mississauga, Montréal et Red Deer ont voté à 78 % pour la ratification d'une convention collective (en anglais seulement) de trois ans qui prévoit des investissements importants, une sécurité d'emploi et des gains monétaires.

« Cette convention collective consolide et renforce l'empreinte de FCA, avec un investissement de 1,58 milliard de dollars pour une plateforme de pointe permettant de construire des véhicules hybrides rechargeables et des véhicules électriques à batterie, ainsi qu'un investissement de 50 millions de dollars pour produire de multiples dérivés de la Dodge Charger et de la Challenger à l'usine de Brampton où la production de la Chrysler 300 est en cours d'extension », a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor.

« Les engagements que nous avons obtenus dans le cadre de ces négociations stabiliseront les activités de FCA au Canada et nous positionneront comme un chef de file mondial dans la transition vers la production de véhicules à émissions zéro. »

Fiat Chrysler prévoit le retour du troisième quart de travail à l’usine de Windsor d'ici 2024, ajoutant jusqu'à 2 000 emplois ainsi qu'un investissement de 14 millions de dollars à l'usine de coulage d'Etobicoke, et une augmentation de 22 % de la main-d'œuvre horaire.

« Les travailleuses et travailleurs qui ont craint la fermeture d'usines et des pertes d'emplois ces dernières années peuvent maintenant s'attendre à un avenir brillant avec de bons emplois pour les années à venir », a déclaré M. Dias. 

La nouvelle convention collective fait suite à une entente type historique (en anglais seulement) conclue le mois dernier avec la compagnie Ford Motor, qui prévoit des augmentations de 5 % des taux horaires, une prime à la signature de 7 250 dollars, des primes de protection contre l’inflation de 4 000 dollars, la parité salariale avec les travailleuses et travailleurs de Ford, l'amélioration des avantages sociaux, des primes de quart et le rétablissement de l'écart salarial de 20 % pour les métiers spécialisés.

Unifor et la compagnie ont également convenu de collaborer à un plan d'action contre le racisme, qui prévoit notamment la mise en place d'un nouveau poste d’intervenante ou d’intervenant en justice raciale sur le lieu de travail, et toutes les usines arboreront des drapeaux de la Fierté chaque année en juin. FCA a également accepté d'accorder jusqu'à 10 jours de congé payé en cas de violence familiale.

Les pourparlers avec General Motors Canada commenceront plus tard cette semaine. Une trousse médiatique numérique est disponible sur ce site Web.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour les demandes des médias ou solliciter une entrevue par téléphone, FaceTime, Zoom ou Skype, contactez la directrice des communications d’Unifor, Natalie Clancy, à Natalie.Clancy@unifor.org ou au 416-707-5794 (cell).