Vous êtes ici

Le programme de financement des priorités pour relancer l'économie canadienne révèle le début d'une reprise à long terme

17 juil 2020 - 0:00

TORONTO – Le programme fédéral de financement à court terme pour les provinces pose les bases de la reprise, mais ne tient pas compte des besoins économiques plus généraux, selon Unifor.

« Le gouvernement fédéral a franchi une première étape dans la relance économique, mais ce n'est qu'un début, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Il appartient maintenant aux premiers ministres et au gouvernement fédéral de poursuivre cette collaboration, de rendre ces changements permanents et de créer un plan à long terme qui donne la priorité aux familles des travailleuses et travailleurs. »

« Toute forme d'aide est la bienvenue dans ce secteur, qui a été largement sous-financé pendant des années, mais le gouvernement fédéral doit respecter le pouvoir du gouvernement du Québec de diriger ses dépenses, en particulier pour les soins de santé », a déclaré Renaud Gagné, directeur d'Unifor Québec. 

L'enveloppe de 19 milliards de dollars, confirmée le 16 juillet, réserve un financement aux programmes essentiels liés à la réouverture des provinces tout en répondant aux besoins immédiats en matière de soins de santé. Les domaines d'intervention sont les suivants:

  • Tests, recherche de contacts et gestion des données
  • Capacité du système de soins de santé
  • Populations vulnérables
  • Municipalités
  • Équipements de protection individuelle pour les travailleuses et travailleurs du secteur de la santé et des autres secteurs  
  • Services de garde pour les travailleuses et travailleurs de retour au travail
  • Congés de maladie payés à l’échelle du Canada  

Les gouvernements fédéral et provinciaux devront élaborer des plans de relance complets dans les mois et les années à venir, qui amélioreront ces bases et créeront des investissements dans les services publics, les infrastructures, la capacité industrielle et les programmes de soutien du revenu du Canada.

« L'ampleur de ce palliatif de 19 milliards de dollars révèle à quel point nous avions laissé notre système de santé publique s'atrophier avant la pandémie. Le premier ministre Ford devrait l’interpréter comme un message : l'Ontario doit apporter des changements significatifs et durables pour améliorer les soins et la sécurité dans tous les aspects de notre système de santé », a déclaré Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario d’Unifor.

« Je suis fière de la façon dont les Canadiennes et Canadiens se sont solidarisés face à la tragédie, mais nous ne pouvons plus jamais être pris au dépourvu. Les travailleuses et travailleurs qui reprennent leur travail alors que l’économie vient de rouvrir doivent savoir que les premiers ministres prendront toutes les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité maintenant et à l'avenir, a déclaré Linda MacNeil, directrice de la région de l'Atlantique d’Unifor. Cela signifie qu'il faut améliorer la législation du travail afin que les congés de maladie payés soient accessibles à tous les travailleurs et travailleuses, et pas seulement pendant les périodes les plus difficiles. »

« Les programmes essentiels inclus dans le programme de financement de cette semaine sont des mesures bienvenues pour aider les provinces à se préparer et à prévenir une deuxième vague qui pourrait être dommageable. Aujourd'hui, les travailleuses et travailleurs de l'Ouest canadien observent attentivement les réponses des premiers ministres, afin de s'assurer que les soi-disant plans de relance continuent de faire écho à nos priorités au lieu de siphonner davantage de pouvoir et de ressources aux riches entreprises », a déclaré Gavin McGarrigle, directeur local de l'Ouest.

Unifor a présenté un plan détaillé pour la relance économique qui place les travailleuses et travailleurs au premier plan. Visitez rebatirenmieux.unifor.org pour lire les recommandations et télécharger la Feuille de route pour une relance économique équitable, inclusive et résiliente.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour les demandes des médias ou pour organiser une entrevue par Skype ou Zoom, contactez la représentante aux communications d’Unifor, Kathleen O’Keefe, à kathleen.okeefe@unifor.org ou au 416-896-3303 (cell).

Pour les entrevues en français, contactez la représentante aux communications d’Unifor Québec, Marie-Andrée L'Heureux, à marie-andree.lheureux@unifor.org ou au 514-916-7373 (cell).