Vous êtes ici

Le « frein d'urgence » de l'Ontario n'arrêtera pas le désastre qui se poursuit avec la COVID-19

Image de l’édifice de l’Assemblée législative de l’Ontario à Queen’s Park.
8 avr 2021 - 0:00

Le jeudi 8 avril 2021

TORONTO – L'annonce par le premier ministre Doug Ford d'un nouvel état d'urgence provincial ne comporte pas l'engagement en faveur de la vaccination de masse et des congés de maladie payés qui sont nécessaires pour arrêter la propagation de la COVID-19. 

« Nous entendons constamment dire que toutes les options sont sur la table, mais certaines mesures essentielles pour sauver des vies que les travailleuses et travailleurs, les médecins et les conseils de santé réclament n'ont toujours pas été introduites, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Des jours de congé de maladie payés sauvent des vies, et les travailleuses et travailleurs qui ne peuvent pas rester à la maison ont besoin que le déploiement du vaccin se fasse beaucoup plus rapidement pour arrêter la propagation dans nos lieux de travail et nos collectivités. »

Unifor a d'abord écrit au premier ministre Ford en mars 2020 pour recommander d’accorder des jours de congé de maladie payés d'urgence afin d'arrêter la propagation de la pandémie. Le syndicat continue de plaider pour que des jours de maladie payés universels soient inscrits dans la législation du travail en Ontario. Visitez le site Web de la campagne pour des congés de maladie payés afin d’ajouter votre nom à la pétition.

« Les travailleuses et travailleurs de l'Ontario ont fait tout ce qu'ils pouvaient. Nous sommes restés à la maison, nous nous sommes battus pour obtenir et fabriquer des EPI, et nous avons attendu patiemment que les vaccins soient disponibles. Nous avons fini d'attendre, a déclaré Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario d'Unifor. Chaque député provincial devrait consacrer tous ses efforts à la mise en œuvre des jours de congé de maladie payés dès maintenant, et à l'accélération de la livraison des vaccins, en particulier pour les travailleuses et travailleurs qui ne peuvent pas travailler à distance. »

Unifor recommande à la province d'élargir de toute urgence la classification des travailleuses et travailleurs de première ligne et essentiels admissibles au vaccin, puis de commencer à offrir des cliniques de vaccination en région éloignée dans les grands lieux de travail industriels où le virus de la COVID-19 et des variants encore plus mortels s'installent.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour obtenir de plus amples informations ou organiser une entrevue par FaceTime ou Skype, veuillez contacter la représentante aux communications d’Unifor, Sarah McCue, au 416-458-3307 ou à sarah.mccue@unifor.org.