Vous êtes ici

Le chaos dans l’attribution des contrats menace la fiabilité des services d'autobus scolaires

21 aoû 2019 - 0:00

TORONTO – Unifor prévient que le chaos dans l’attribution des contrats menace la fiabilité des services d'autobus scolaires dans les régions de Durham et de Kawartha, quelques jours seulement avant la reprise de l'année scolaire. 

« Malgré les avertissements et les échecs passés, les Services de transport des élèves du Centre de l'Ontario (STSCO) et le gouvernement Ford n'ont toujours pas réglé les problèmes qui affligent le réseau d'autobus scolaires, a déclaré Naureen Rizvi, directrice de la région de l’Ontario d’Unifor. Par conséquent, le service à des milliers d’élèves pourrait encore une fois être compromis. » 

Alors que les enfants et leurs familles se préparent à retourner en classe, les chauffeurs d'autobus scolaires de First Student, Campeau et d'autres exploitants de lignes d'autobus du comté de Clarington, du comté de Northumberland, de la ville de Peterborough et du comté de Peterborough n'ont toujours pas de contrat de service en place.

« Habituellement, à ce stade, les chauffeurs se préparent à leur itinéraire en assistant à des réunions de démarrage et en faisant des ‘essais’ pour examiner les lieux de ramassage des élèves et effectuer des examens de sécurité, a déclaré Debbie Montgomery, présidente de la section locale 4268 d'Unifor. Au lieu de cela, la STSCO n'a pas signé les contrats requis avec les transporteurs réguliers, ce qui laisse les chauffeurs dans l'incertitude et les parents se préparent pour le début de l'année scolaire sans savoir quel transporteur ou chauffeur d'autobus transportera leurs enfants. »

Unifor, qui représente plus de 350 chauffeurs d'autobus scolaires aux lignes d'autobus First Student et Campeau dans la région touchée, allègue que les longues négociations avec le STSCO ont créé de la confusion et de l'anxiété chez les chauffeurs d'autobus scolaires, ce qui a amené plusieurs à envisager un travail plus stable à l'extérieur du secteur.

« Il y a des centaines de chauffeurs qui attendent de savoir ce que leur emploi futur leur réserve, se demandant s'ils vont avoir un emploi ou non, a déclaré Len Poirier, directeur du secteur du transport routier d’Unifor. Les parents doivent savoir que le système actuel met la sécurité de leur enfant entre les mains du plus bas soumissionnaire. »

Le 28 mai 2019, des chauffeurs d'autobus de la région du Grand Toronto se sont rassemblés devant le siège social de la STSCO à Peterborough, en Ontario, pour réclamer la fin du transfert constant des contrats qui a entraîné une baisse des normes et des problèmes dans l'industrie.

En tant que principal syndicat des chauffeurs d'autobus scolaires de l'Ontario, Unifor préconise depuis longtemps des changements dans l'administration de l'industrie des autobus scolaires de la province.

« Il est temps pour la ministre des Transports Caroline Mulroney et le gouvernement Ford d'accélérer le processus d'appel d'offres des consortiums de l'Ontario et d'y apporter des correctifs », a déclaré Naureen Rizvi.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Kathleen O’Keefe, représentante aux communications d’Unifor, à l’adresse kathleen.okeefe@unifor.org ou au numéro 416-896-3303 (cellulaire).